Lunettes pour enfants et lentilles de contact des jeunes

Votre enfant a besoin de lunettes ? Des questions se posent alors, comme : qui paie les frais ? Un test de la vue chez l’opticien suffit-il ? Les lentilles de contact sont-elles adaptées aux jeunes ? Et comment préserver la santé des yeux ?

Les problèmes de vue ne sont pas une question d’âge. Ils peuvent survenir à tout moment. Si les enfants et les adolescent·e·s ne voient pas bien, leur développement peut en être perturbé. Une surveillance et des contrôles réguliers sont donc importants lorsque l’œil grandit.

Une amétropie, ou trouble de la vision, chez les enfants et les ados se traduit par des maux de tête, des difficultés et une fatigue plus rapide lorsqu’ils lisent, écrivent ou sont devant un écran. Des problèmes moteurs et de l’agitation peuvent également survenir. Un·e ophtalmologiste ou un·e orthoptiste peuvent contrôler la vue et la perception visuelle.

Test de la vue chez les enfants et les ados

Les jeunes doivent consulter un·e ophtalmologiste ou orthoptiste pour faire un test de la vue. Même si les pédiatres examinent aussi les yeux des enfants lors des contrôles de routine, ils ne peuvent pas reconnaître tous les problèmes de vue.

À quelle fréquence faut-il faire un test de la vue ?

Quand on porte des lunettes, il est recommandé d’effectuer un test de la vue une fois par an. Les yeux des jeunes grandissent et changent, l’acuité visuelle aussi. En cas de myopie notamment, l’œil évolue trop rapidement et seule une correction rapide du problème peut y mettre un terme. Il est également possible que les yeux aient une acuité différente. De ce fait, le cerveau « déconnecte » le plus faible. Un contrôle ophtalmologique précoce permet d’éviter ce problème.

Test de la vue chez les enfants : chez l’opticien ou l’ophtalmologiste ?

Pour que la caisse-maladie rembourse les frais de lunettes pour enfants ou les lentilles de contact, une prescription ophtalmologique annuelle est nécessaire. Si une adaptation est requise en cours d’année, un·e opticien peut également effectuer le test de la vue. Important : l’examen et le traitement de la vue, tout comme la santé des yeux, relèvent de la compétence de l’ophtalmologiste.

Combien coûte une paire de lunettes pour enfants ? Et que rembourse la caisse-maladie ?

Les frais dépendent du type de verre, de la correction et du modèle souhaité. Jusqu’au 19e anniversaire, l’assurance de base rembourse 180 francs par an pour les verres de lunettes et les lentilles de contact, déduction faite des éventuelles participations aux coûts. Les lunettes avec correction et les lentilles coûtent toutefois généralement bien plus que 180 francs. Une assurance complémentaire est donc judicieuse. Elle l’est aussi pour couvrir une seconde paire de lunettes ou des lentilles de contact supplémentaires. En effet, les jeunes sont particulièrement actifs. Ils cassent ou perdent vite les choses. Avoir une paire de lunettes de remplacement sous la main est donc une bonne chose. Et souvent, une paire de lunettes de soleil, de natation ou de ski adaptée est également nécessaire.

Assurance pour les lunettes pour enfants et lentilles de contact

Jusqu’à l’âge de 18 ans révolus, les enfants et les adolescent·e·s reçoivent 180 francs annuels de l’assurance de base pour les verres de lunettes et les lentilles. L’assurance complémentaire COMPLETA assure 90 % des frais supplémentaires, jusqu’à concurrence de 300 francs. COMPLETA PLUS prend en charge les frais restants, même la monture.

Calculer la prime

Veuillez sélectionner votre sexe
Veuillez indiquer une date de naissance entre le 21.02.1904 et hier
Veuillez indiquer votre NPA ou lieu de domicile

Votre prime

CHF/mois 0

Problèmes de vue typiques chez les jeunes

Avant l’âge de douze ans, la vue n’est pas encore complètement développée. Ainsi, si un trouble de la vue est détecté et traité assez tôt, il y a plus de chance de le stopper ou de le corriger. Voici les problèmes de vue les plus courants chez les enfants et les adolescents :

Hypermétropie chez les enfants

L’hypermétropie, aussi appelée hyperopie, représente la difficulté à voir nettement de près. Le cristallin encore jeune est très élastique et compense ce phénomène. En cas d’hypermétropie plus forte, il faut un grand effort oculaire pour faire la mise au point. Un cristallin constamment sollicité, par exemple en restant longtemps face à un écran, peut causer des symptômes tels que des maux de tête, des douleurs oculaires et des vertiges.

L’hypermétropie n’est pas inhabituelle chez les enfants, mais elle est plutôt rare chez les adolescent·e·s. En effet, l’hypermétropie congénitale disparaît généralement avec l’évolution de l’œil, jusqu’à l’entrée à l’école. Selon son importance, l’hypermétropie chez les enfants doit être corrigée tant qu’elle existe. Sans correction, elle peut rester à vie.

Myopie chez les enfants

L’enfant ou l’ado myope voit nettement les objets proches, mais les objets éloignés sont flous. La myopie se développe généralement chez les enfants avec le début de la scolarité : les élèves regardent plutôt ce qui est tout près, que ce soient des cahiers, des livres ou des écrans. Cela stimule l’évolution du globe oculaire. Et la myopie se développe alors. On suppose en outre que l’utilisation de téléphones portables et de tablettes ainsi que la réduction de l’activité physique et du temps passé à l’extérieur favorisent la myopie.

Astigmatisme chez les enfants

En cas d’astigmatisme, la cornée est bombée de manière irrégulière : les rayons lumineux n’atteignent pas la rétine avec précision. L’image est alors déformée. Le jeune cerveau corrige cette déformation jusqu’à un certain degré. C’est pourquoi on ne remarque pas l’amétropie au départ. L’astigmatisme varie en fonction de la croissance. Si votre enfant éprouve des difficultés à voir de près et aussi de loin, il est possible qu’il soit astigmate. Il peut souffrir de vertiges, de maux de tête, de difficultés de concentration et de larmoiement.

Si l’ophtalmologiste constate un fort astigmatisme, des lunettes peuvent aider votre enfant à voir correctement et nettement. En cas d’hypermétropie et d’astigmatisme combinés, on corrige généralement uniquement l’astigmatisme. Il est alors nécessaire de procéder à un ajustement continu et à des contrôles réguliers chez l’ophtalmologiste.

Strabisme chez les enfants

En cas de strabisme apparent, les yeux ne regardent pas dans la même direction. Ils ne travaillent pas correctement ensemble. De ce fait, l’œil qui louche ne se développe pas correctement, ce qui perturbe la perception de l’espace.

Dans le cas du strabisme caché, il y a une tendance à loucher, mais pas de strabisme permanent. Le cerveau compense constamment. Seul un examen ophtalmologique permet de déceler ce problème de vue et des lunettes permettent de le corriger. Il faut entraîner l’œil qui voit mal en mettant un pansement sur l’œil qui voit le mieux. Cet entraînement de l’œil corrige le strabisme.

Un strabisme caché non détecté peut à tout moment soudainement occasionner des désagréments, comme des maux de tête, des douleurs aux yeux, du larmoiement, des troubles de la vue, une photosensibilité, une fatigue plus rapide et une inclinaison de la tête. Il est aussi possible qu’un strabisme compensé soit peu à peu visible. Il arrive également que les enfants hypermétropes compensent leur défaut visuel par un strabisme afin de voir nettement de près.

Amblyopie : acuité visuelle basse chez les enfants

Ce trouble de la vue touche principalement les enfants pendant les premières années de leur vie. La vue ne se développe pas correctement pour les deux yeux, ce qui peut entraîner des limitations importantes. La forme la plus fréquente liée à l’amblyopie est le strabisme : les yeux sont mal alignés. Pourtant, il n’y a aucun symptôme dans certains cas. Seul un examen ciblé chez l’ophtalmologiste permet de déceler le problème de vue.

Entraînement oculaire chez les enfants

L’entraînement oculaire active les muscles des yeux et soulage ainsi la vue. Les yeux se fatiguent moins et sont moins surmenés. On ne ressent alors plus de symptômes, comme les démangeaisons oculaires, les maux de tête ou de nuque ou les difficultés de concentration. Il n’y a cependant aucun lien scientifique entre les exercices et l’amélioration de la vue. Six conseils pour des yeux en forme :

1. Faire le plein d’air et de lumière
La lumière du soleil est un élément indispensable pour un développement sain des yeux. Des études montrent que l’activité physique au grand air exerce une influence positive sur les troubles de la vue.

2. Regarder au loin
Lorsque l’attention des yeux est toujours portée sur des éléments proches, les muscles des yeux fatiguent et s’épuisent. Regarder au loin toutes les 20 minutes, de préférence la nature, aidera.

3. Doser le temps d’écran
Il n’y a pas que fixer un écran qui est mauvais. Sa lumière bleue est aussi nocive pour les yeux : passer trop de temps devant un écran accélère l’évolution des yeux et les yeux s’abîment. Cette situation entraîne une myopie.

4. Détendre les muscles des yeux
Fermer les yeux et respirer brièvement : les muscles des yeux se détendront. Masser doucement les yeux en même temps pour en renforcer l’effet.

5. Accommoder les yeux
Fermer les yeux et « regarder » de gauche à droite, de bas en haut. Répéter chaque direction dix fois. Puis, recommencer avec les yeux ouverts.

6. Cligner plus souvent des yeux
Cligner des yeux rapidement pendant une minute, de manière détendue. On oublie particulièrement de cligner des yeux lorsqu’on lit. Les yeux sont alors secs et rougis.

À partir de quel âge porter des lentilles de contact ?

Il n’y a fondamentalement pas de recommandation d’âge minimum pour porter des lentilles de contact. De nombreux enfants et ados commencent à en porter entre 12 et 14 ans, dès qu’ils sont autonomes pour les mettre seuls.

Lunettes ou lentilles de contact – qu’est-ce qui est le mieux ?

À partir de quel âge le laser oculaire est-il possible ?

Si mettre des lunettes ou des lentilles semble trop contraignant, il est possible d’envisager une correction au laser. Mais le laser oculaire est-il une solution pour les enfants et les ados ? Cette intervention n’est possible qu’à partir de 18 ans, mais elle n’est recommandée qu’à partir de 20 ans, et uniquement dans les cas de problèmes de vue les plus forts. L’évolution de la myopie dure parfois jusqu’à 25 ans.

En savoir plus sur le laser oculaire

Ce que la caisse-maladie rembourse pour les lunettes et les lentilles de contact

Votre enfant a besoin de lunettes ? Ou votre ado a envie de mettre des lentilles de contact ? L’assurance de base rembourse jusqu’à 180 francs par année pour les enfants et les adolescents, jusqu’à leur 19e anniversaire. Couvrez ce qui manque avec une assurance complémentaire :

TOP

Vous recevez 90 % sur les verres de lunettes et lentilles, jusqu’à max. 150 francs par année civile.

COMPLETA

Vous recevez en plus 90 % sur les verres de lunettes et les lentilles jusqu’à max. 300 francs par an.

COMPLETA PLUS

Vous recevez 90 % des coûts résiduels, jusqu’à max. 200 francs par an, même sur la monture.

Toutes les prestations autour des yeux

Article sur le thème

Vous avez des questions ?

Nous nous ferons un plaisir de vous aider.

Prendre contact