Une alimentation saine pour deux

L’alimentation joue un rôle essentiel durant la grossesse. Elle influe sur la santé de la mère et le développement de l’enfant. Il est également important de manipuler les aliments de manière hygiénique.

Ventre d’une femme enceinte photographié de profil

L’alimentation optimale pour votre bébé se compose de préférence d’aliments frais présentant de grandes qualités nutritionnelles et il doit exister un rapport équilibré entre les différents groupes d’aliments. Veillez par ailleurs à boire suffisamment. Il est recommandé de boire 1,5 à 2 l de liquides par jour. Préférez l’eau minérale ou le thé non sucré.

Fruits et légumes

Les fruits et légumes sont riches en vitamines et en minéraux. Ils contiennent en outre des fibres alimentaires, qui facilitent la digestion.

Mangez chaque jour cinq portions de fruits et légumes. Une portion correspond à 120 g. Vous consommerez ainsi suffisamment de vitamines et de minéraux. Lavez soigneusement les fruits, les légumes et la salade.

Pâtes, riz, pommes de terre, pain et produits céréaliers

Les aliments contenant des glucides doivent être consommés à chaque repas et répartis régulièrement sur la journée. Ils apportent de l’énergie, à vous et à votre enfant. Privilégiez les produits complets. Vous augmenterez ainsi l’apport en fibres alimentaires, vitamines, minéraux et substances végétales secondaires. 

Volaille, viande, poisson et autres aliments riches en protéines, comme les substituts de viande, les œufs et les légumineuses

Ces aliments sont riches en protéines et micronutriments. Les légumineuses et substituts de viande, comme le tofu ou les produits Quorn, constituent de bonnes alternatives aux protéines animales.

Lors de la grossesse, les adeptes de l’alimentation végétarienne ou végane doivent veiller particulièrement à consommer suffisamment de nutriments. Il est possible de conserver une alimentation végétarienne équilibrée pendant la grossesse, mais il est recommandé aux végans de consulter un spécialiste.

Bon à savoir : les aliments d’origine animale peuvent être contaminés par des listeria. Ces bactéries peuvent causer une listériose dangereuse pour vous, future maman, mais aussi pour le fœtus. Une infection peut entraîner une fausse couche. Elle augmente également le risque que le nouveau-né souffre de septicémie ou d’une méningite.

Veillez donc à avoir une bonne hygiène culinaire et respectez les dates limites de consommation ainsi que la température de stockage des denrées périssables. Ne mangez de la viande, du poisson et des œufs que parfaitement cuits.

Produits laitiers

Lait, fromage blanc, yaourts et fromages apportent des protéines. Ils sont par ailleurs riches en calcium et en autres minéraux et sources de vitamines. Mangez trois à quatre portions de produits laitiers par jour. Une portion correspond à environ :

  • 2 dl de lait (pas de lait cru)
  • 150 à 200 g de yaourt
  • 60 g de fromage à pâte molle

Bon à savoir : les aliments d’origine animale peuvent être contaminés par des listeria. Ces bactéries peuvent causer une listériose dangereuse pour vous, future maman, mais aussi pour le fœtus. Une infection peut entraîner une fausse couche. Elle augmente également le risque que le nouveau-né souffre de septicémie ou d’une méningite.

Veillez donc à avoir une bonne hygiène culinaire et respectez les dates limites de consommation ainsi que la température de stockage des denrées périssables. Nous vous recommandons de ne pas consommer de fromages à base de lait non pasteurisé.

Lipides

La consommation de lipides reste identique avant et après la grossesse : Consommez des lipides de grande qualité, présentant une forte teneur en acides gras oméga-3. Ces derniers se trouvent dans les huiles végétales comme les huiles d’oléagineux, de graines et de pépins. Les huiles d’olive, de colza et de noix sont particulièrement recommandées. Soyez raisonnable sur la charcuterie et les fritures. Elles contiennent beaucoup d’acides gras saturés.

Sucreries

Il n’est bien sûr pas question de renoncer aux sucreries pendant la grossesse. Mais il est préférable pour vous et votre enfant de modérer votre consommation de chocolat, gâteaux, glaces et crèmes dessert. Une petite portion quotidienne ne pose pas de problème. Mais il faut s’y tenir, même en cas d’envie irrépressible. Bannissez les boissons sucrées.

Trop de sucre peut être dangereux pour la mère et le fœtus. Le diabète gestationnel peut causer diverses maladies et infections chez la femme enceinte. Il augmente par ailleurs le risque d’accouchement avant terme. Un test de dépistage du diabète gestationnel est en général réalisé à la 25ème semaine de grossesse. Si le diabète gestationnel n’est pas traité, le fœtus grossit plus que la moyenne. Cela peut occasionner des lésions obstétricales pour la mère et générer des troubles métaboliques chez le nouveau-né.

Compléments alimentaires pendant la grossesse

Durant votre grossesse, vous avez besoin de plus de nutriments. Vous les trouverez en principe pratiquement tous en quantité suffisante en choisissant bien vos aliments. Mais ce n’est pas le cas de la vitamine D et de l’acide folique.

L’Office fédéral de la santé publique recommande aux femmes qui souhaitent avoir un enfant et aux femmes enceintes de consommer chaque jour 400 microgrammes d’acide folique. Commencez avant la grossesse et prenez la préparation sous forme de comprimés ou de capsules au moins jusqu’à la fin de la 12ème semaine de grossesse. Vous réduirez ainsi le risque d’anomalie du tube neural chez l’enfant (p. ex. de spina bifida).

Bon à savoir : La complémentation en iode et en fer des femmes enceintes est controversée. Parlez-en à votre gynécologue. Discutez également avec lui/elle d’un apport complémentaire en vitamine D.

Article sur le thème

Clause de non-responsabilité

Les informations sur des sujets de santé fournies ici correspondent à des renseignements généraux et sont exclusivement communiquées à des fins d’information. Elles ne sauraient remplacer le conseil de médecins. En cas de problèmes de santé, vous devez impérativement demander conseil à un médecin ou un professionnel de la santé.

Vous avez des questions ?

Nous nous ferons un plaisir de vous aider.