Couverture d’assurance à l’étranger : questions fréquentes

Assurance-maladie à l’étranger ou assurance voyage ? Quelles prestations couvrent-elles ? De quelle couverture avez-vous besoin à l’étranger ? Les réponses aux questions les plus fréquentes sur la couverture d’assurance à l’étranger sont ici.

Si vous avez besoin d’un traitement médical à l’étranger, il vous reviendra souvent plus cher qu’en Suisse. Les accidents sont en grande partie couverts par l’assurance-accidents obligatoire. Une assurance-maladie à l’étranger ou une assurance complémentaire avec une couverture à l’étranger offrent une protection complémentaire face aux retombées financières des maladies imprévues qui pourraient se déclarer pendant votre voyage ou votre séjour de longue durée à l’étranger.

Une assurance voyage est pensée pour faire face aux incidents d’ordre général susceptibles de survenir lors de voyages de courte durée. Elle protège les vacanciers en cas de problème tel que :

  • une annulation
  • la perte de bagages
  • la perte de biens

Mais que se passe-t-il en cas d’urgence médicale ?

La plupart du temps, en cas d’urgence médicale, la couverture d’assurance d’une assurance voyage ne suffit pas. Une assurance voyage ne couvre en effet que les traitements médicaux d’urgence dans un champ d’application restreint. Dès que vous êtes de nouveau sur pied, vous devez rentrer en Suisse par vous-même. Et, dans le cadre de certaines assurances voyage, vous devez même effectuer une mise à niveau pour assurer vos frais de guérison à l’étranger.

Une assurance-maladie à l’étranger prend en charge à votre place les frais occasionnés, par exemple, par :

  • les traitements d’urgence ambulatoires et stationnaires partout dans le monde. Cette prise en charge est valable pour une sélection de prestations dans la division commune qui ne sont pas couvertes par l’assurance de base.
  • le rapatriement en Suisse ou le transport vers l’hôpital approprié le plus proche, lorsque celui-ci est médicalement indiqué.
  • les recherches de personnes, sauvetages et dégagements.

Les assurances complémentaires TOP, COMPLETA ou WORLD d’Helsana couvrent précisément ce type de prestations*. Trouvez l’assurance la plus adaptée à votre situation ici :

Toutes les prestations à l’étranger en un coup d’œil

* Condition : en cas d’urgence, contactez immédiatement notre centrale d’appel d’urgence au +41 58 340 16 11.

Les frais relatifs aux traitements médicaux sont souvent beaucoup plus élevés à l’étranger qu’en Suisse. Dans de nombreux pays, la prise en charge de ces frais par l’assurance-maladie obligatoire (LAMal) est incomplète. Même si vous devez rentrer en Suisse pour un traitement en urgence, les frais liés au rapatriement ne sont pas assurés.

Dans les pays de l’UE et de l’AELE, l’assurance-maladie (LAMal) prend en charge les frais liés aux traitements médicalement nécessaires dans les hôpitaux publics selon le système d’assurance-maladie du pays concerné. Si la facture doit être réglée sur place, les frais maximaux pris en charge s’élèvent au double de ceux pratiqués en Suisse pour le même traitement. Il convient de noter que les traitements stationnaires dans les hôpitaux privés de l’espace européen ne sont pas couverts par l’assurance de base.

Dans le reste du monde, les frais maximaux pris en charge s’élèvent au double de ceux pratiqués en Suisse pour le même traitement. Dans de nombreux pays, les frais dépassent régulièrement ce montant.

Si vous devez par exemple revenir en Suisse pour une opération urgente, la facture est encore plus salée. L’assurance-accidents obligatoire prend en charge les frais médicalement nécessaires pour le sauvetage, le dégagement, le voyage et le transport uniquement jusqu’à un cinquième du montant maximal effectivement assurable. En cas de maladie, la couverture d’assurance est encore plus maigre. L’assurance-maladie obligatoire ne rembourse pas du tout les frais de rapatriement en Suisse.

Lorsque vous passez un semestre à l’étranger ou que vous vous expatriez, une assurance-maladie est parfois non seulement pertinente, mais aussi obligatoire. Selon votre pays de destination, les prescriptions légales relatives à la couverture d’assurance diffèrent pour les personnes effectuant un séjour de longue durée.

Mais même si vous partez pour un court voyage à l’étranger, vous avez tout intérêt à vous protéger des conséquences financières d’un éventuel problème de santé en souscrivant une assurance-maladie à l’étranger. Les traitements médicaux à l’étranger sont souvent très chers et insuffisamment couverts par l’assurance-maladie légale. Parmi les pays où ces frais sont très élevés figurent les États-Unis et Singapour.

Cela dépend du pays où vous séjournez. Un rapatriement en avion-ambulance de Grèce, par exemple, coûte environ 20 000 francs. S’il faut vous rapatrier de Thaïlande ou des États-Unis, la facture monte alors à environ 100 000 francs. En bref : les frais sont élevés et ne seront pas intégralement pris en charge sans une assurance-maladie à l’étranger.

En matière d’assurance-maladie à l’étranger, l’offre est très variée, et on peut vite s’y perdre. Lors de votre souscription d’une assurance-maladie à l’étranger, prêtez attention à :

  • la durée de votre séjour. Selon les assurances complémentaires, il existe différentes restrictions temporelles pour la prise en charge des coûts.
  • à votre éventuelle appartenance à un groupe à risques. Si vous avez des antécédents médicaux, êtes enceinte ou pratiquez un sport à un niveau professionnel, des conditions particulières peuvent s’appliquer.
  • aux prestations que vous voulez couvrir. Peut-être souhaitez-vous obtenir un traitement ciblé à l’étranger, ou bien seulement vous assurer en cas d’accident imprévu ? Trouvez la couverture d’assurance optimale : celle qui est parfaitement ajustée à vos besoins.
Toutes les prestations à l’étranger en un coup d’œil

Souscrire une assurance-maladie à l’étranger est judicieux, notamment pour les pays situés en dehors de l’UE. En effet, dans ces pays, les frais sont pris en charge à concurrence du double des montants qui vous seraient demandés pour le même traitement médical en Suisse. Or, dans les autres pays, les soins de santé sont parfois beaucoup plus onéreux qu’en Suisse. C’est le cas par exemple aux États-Unis, en Australie, à Singapour ou au Japon.

Qu’en est-il de l’UE ?

Dans les États de l’UE ou de l’AELE, les prestations sont prises en charge selon le système d’assurance sociale du pays dans lequel vous séjournez. Cela vaut pour les traitements stationnaires et ambulatoires, mais seulement dans la division commune. Par exemple, si vous êtes en France ou en Espagne et que vous devez être admis·e d’urgence dans un hôpital privé, ou que votre carte européenne d’assurance-maladie n’est pas acceptée, le montant des traitements médicaux nécessaires peut vite atteindre des sommets. En outre, les rapatriements ne sont pas non plus couverts par l’assurance de base. En cas de lacune d’assurance, vous risquez de subir des conséquences financières substantielles.

Voici un exemple : même si la prise en charge des coûts d’un traitement stationnaire en France fonctionne avec la carte européenne d’assurance-maladie, 20 % des frais vous seront tout de même facturés personnellement (quote-part), ce qui peut conduire à des frais non couverts élevés.

Si vous souhaitez souscrire une assurance complémentaire (TOP ou COMPLETA), vous devez d’abord remplir une déclaration de santé. Il faut ensuite compter quatre à six semaines pour sa vérification. Vous voulez voyager rapidement ? Notre produit WORLD convient à votre situation : la conclusion n’est pas assortie d’une déclaration de santé et la couverture peut prendre effet le premier jour du mois suivant.

Tous les détails sur l’assurance voyage WORLD

  • De nombreux pays exigent un visa pour entrer sur leur territoire. Pour l’obtenir, il vous faudra une attestation d’assurance-maladie.
  • Prenez avec vous une pharmacie de voyage bien équipée. Chaque pays présente des risques différents. Renseignez-vous sur ces derniers et préparez-vous aux petites urgences et aux premiers soins.
    Pour cela, contactez la Hotline Travelcheck, par exemple. Tous les assurés TOP et COMPLETA bénéficient gratuitement de ses services.
Hotline Travelcheck (058 340 16 22)
  • Gardez toujours votre carte d’assuré sur vous. Le verso standardisé de celle-ci sert de carte européenne d’assurance-maladie. Elle sera acceptée par l’ensemble des hôpitaux, médecins et pharmacies officiels des pays membres de l’UE et de l’AELE. Si malgré tout, elle devait être refusée, contactez notre équipe de la centrale d’appels d’urgence, joignable 24 heures sur 24.
Appeler la centrale d’appels d’urgence (+41 58 340 16 11)

Dans les pays de l’UE et de l’AELE, présentez votre carte d’assurance-maladie. Elle est reconnue par l’ensemble des hôpitaux, médecins et pharmacies officiels. Dans tous les autres pays, voici comment procéder :

  • Demandez un justificatif de paiement.
  • Envoyez la facture, le justificatif de paiement et le rapport médical à Helsana.
  • Veuillez joindre le formulaire « Questionnaire en cas de maladies ou d’accidents lors de séjours à l’étranger ».
  • Nous examinerons les documents, puis vous rembourserons les frais assurés.

Dans les pays de l’UE et de l’AELE, les traitements imprévus effectués dans le cadre d’une maladie, d’un accident ou d’une maternité sont considérés comme des urgences lorsqu’ils se révèlent médicalement nécessaires pendant la durée prévue de votre séjour à l’étranger.

Dans les autres pays, on parle d’urgence lorsque vous avez un accident ou que vous tombez malade et que vous avez besoin d’une assistance médicale immédiate et qu’un retour en Suisse n’est pas approprié.

Dans les pays de l’UE/AELE :

  • Rendez-vous dans un hôpital reconnu par les autorités publiques ou chez un médecin ou dans une pharmacie conventionnés.
  • Présentez votre carte d’assuré·e. Les institutions reconnues par l’État acceptent cette carte et peuvent ainsi gérer les coûts directement. Ce sont les tarifs et les dispositions légales du pays dans lequel vous séjournez qui s’appliquent.

En dehors de l’UE :

  • Contactez immédiatement la centrale d’appels d’urgence d’Helsana. Le numéro figure sur votre carte d’assuré.

S’agit-il d’un accident ?

Informez aussi votre employeur le plus rapidement possible. Les accidents sont en effet assurés par celui-ci si vous travaillez au moins huit heures par semaine dans son entreprise. Cela vaut pour les accidents professionnels et non professionnels.

Les collaborateurs et collaboratrices de la centrale d’appels d’urgence d’Helsana sont là pour vous 24 heures sur 24. Ils s’occupent des mesures immédiatement nécessaires :

  • Ils transmettent à l’hôpital une garantie de prise en charge des coûts pour que vous n’ayez aucun règlement anticipé à verser. (Selon les conditions de l’assurance complémentaire)
  • Ils arrangent votre rapatriement si vous devez être reconduit·e en Suisse pour des raisons médicales.
  • Ils vous aident à chercher un médecin ou un hôpital sur place.
Appeler la centrale d’appels d’urgence maintenant (+41 58 340 16 11)
Avez-vous des questions ?
058 340 18 80Notre service Clientèle International se tient à votre disposition. (du lundi au vendredi de 08h00 à 18h00)

Article sur le thème

Vous avez des questions ?

Nous nous ferons un plaisir de vous aider.

Prendre contact