Vue d’ensemble

Jogging en hiver : les conseils essentiels

Grâce à nos conseils, faire du jogging en hiver est un plaisir – malgré les températures glaciales.

Si les coureurs interrompent leur entraînement pendant trop longtemps durant l’hiver, ils auront besoin de quelques séances d’entraînement supplémentaires au printemps pour retrouver la forme. Suite à une période prolongée sans effort, la capacité du système cardiovasculaire diminue. Les facteurs de condition physique que sont la force, la coordination et l’agilité doivent également être remis à niveau. Mais dans notre pays, il est possible de s’entraîner à l’air libre pratiquement toute l’année. Tant que les températures ne sont pas trop basses et que le sol n’est pas gelé, rien ne s’oppose à l’entraînement à la course à pied en hiver – si ce n’est notre paresse intérieure.

Ces conseils vous aideront à faire du jogging en hiver :

Boire suffisamment
Même en hiver, la perte de liquide provoquée par l’entraînement à la course à pied est très élevée et similaire à la course en période estivale. Buvez en suffisance avant et après. Une soupe chaude après l’entraînement aide à récupérer des calories.
Le bon itinéraire
La forêt offre également de beaux parcours en hiver. Mais si vous courez le soir, choisissez un itinéraire bien éclairé. Sur les routes et les trottoirs fraîchement dégagés, le risque de glissade est très élevé. Assurez-vous que le parcours a été non seulement dégagé, mais également salé.
Protection solaire et lunettes de soleil
La neige reflète la lumière du soleil. Par conséquent, par beau temps, utilisez une crème solaire. Les lunettes de soleil aux verres teintés orange sont particulièrement adaptées pour détecter les inégalités du sol.
Phase d’échauffement et d’étirement
Prolongez un peu la phase d’échauffement ou même échauffez-vous au chaud, dans votre maison. Si vous voulez vous étirer un peu après le jogging, faites-le dans un endroit abrité du vent ou à l’intérieur. Par temps froid, veillez à ne pas vous attarder trop longtemps à l’extérieur avec vos vêtements humides.
La bonne intensité
Adaptez l’intensité de votre entraînement en fonction de la température et de votre condition physique. Courez de préférence un peu plus lentement, mais plus longtemps. Courir sur la neige sollicite d’ailleurs la musculature de la même façon que si vous couriez sur le sable. Si vous vous entraînez régulièrement à basse température, votre corps s’y habitue. Ensuite, avec le temps, vous pouvez augmenter progressivement l’intensité.
Les bons vêtements et autres équipements

Achetez des chaussures de course ayant un bon profil. Si vous courez sur la neige, nous vous recommandons d’employer des chaussures imperméables. Si vous voulez courir dans la neige profonde, il convient d’utiliser des chaussures de trail. Pour éviter de perdre votre emprise sur la glace, munissez-vous de pointes ou de crampons. Portez des vêtements réfléchissants ou une lampe frontale. Ainsi, les autres usagers de la route peuvent vous voir facilement. Des gants et une écharpe aident à se protéger du froid. Pensez également à vous couvrir la tête. En faisant du jogging, vous perdez une grande partie de la chaleur par la tête.

Habillez-vous en superposant des couches de vêtements, comme un oignon. Si vous frissonnez un peu au début de l’entraînement, ce n’est pas un problème. Une fois que votre corps se sera échauffé, vous ne sentirez plus le froid. Lorsque vous faites du jogging en hiver, vous devez surtout protéger votre tronc. La meilleure manière de le faire est avec trois couches de vêtements :

  • La première couche est respirante et absorbe la transpiration.
  • La deuxième couche fournit l’isolation thermique.
  • La troisième couche (une veste) vous protège du vent, de la pluie ou de la neige.
La bonne technique de course
Adaptez votre technique de course aux conditions. Une foulée plus courte et moins profonde vous évite de glisser. Concentrez-vous sur la phase de réception et la phase de propulsion. Faites des pas prudents. Vous aurez ainsi une meilleure adhérence.
Conseils pour augmenter la motivation
Réunissez-vous avec des amis pour courir ou fixez-vous un objectif que vous souhaitez atteindre d’ici la fin de l’hiver. Vous pouvez par exemple vous inscrire à une course au printemps et vous mettre ainsi un peu sous pression.

Si, malgré tout, vous ne prenez pas plaisir à faire du jogging dehors en hiver, vous pouvez également faire votre entraînement sur le tapis de course. Un entraînement de natation constitue également une bonne alternative. Ou pourquoi ne pas se concentrer sur la coordination, la stabilisation et la musculation, et recommencer véritablement la course à pied au printemps avec le plein d’énergie et de motivation ?

Faites don des kilomètres parcourus

Chaque pas sur les Helsana Trails compte ! Faites don de vos kilomètres à la Fondation Théodora qui se charge de redonner le sourire aux enfants hospitalisés. Renseignez-vous ici .

Une assurance optimale

9 Article