Prothèse dentaire – Qui prend en charge les coûts ?

La perte d’une ou plusieurs dents peut avoir une incidence négative sur la prononciation, l’alimentation et le bien-être. Une prothèse dentaire permet de retrouver une meilleure santé et une qualité de vie. Mais qui prend en charge les coûts ?

Un accident, une maladie, des caries ou une inflammation de l’os maxillaire peuvent entraîner la perte d’une, voire de plusieurs dents. La prise en charge des coûts varie selon les cas. Si c’est la conséquence d’un accident, c’est généralement l’assurance de base ou l’assurance accidents qui prend en charge les coûts. On parle alors de prestation obligatoire. La plupart des traitements dentaires n’entrent toutefois pas dans les prestations obligatoires et doivent donc être payés par les patients eux-mêmes, à moins qu’ils ne disposent d’une assurance dentaire complémentaire correspondante.

Combien coûte une prothèse dentaire ?

Les coûts d’une prothèse dentaire sont variables. Cela dépend notamment du matériau utilisé : une prothèse de qualité en céramique par exemple, en zircone, a un coût relativement élevé comparativement à d’autres matériaux, mais elle sera plus résistante. Par ailleurs, la céramique se rapproche beaucoup de l’aspect d’une dent naturelle. La variante la moins chère est la résine. Contrairement au tout céramique ou au métal, la résine est moins résistante et peut changer de couleur.

La complexité de l’intervention constitue un facteur de coût supplémentaire : une petite obturation dentaire nécessite moins de travail que la pose d’une couronne. Outre le matériau et la complexité de l’intervention, les coûts dépendent également souvent de la position tarifaire du dentiste.

Calcul de la position tarifaire

En Suisse, le tarif dentaire est défini par l’assurance sociale fédérale et la Société suisse des médecins-dentistes (SSO). Les coûts des différentes prestations sont calculés à partir du point tarifaire (PT) multiplié par la valeur du point tarifaire (VPT). Vous trouverez un bref aperçu du tarif dentaire sur le site Internet de la SSO : sso.ch/fr/tarifs

Prothèse dentaire : participation aux coûts en Suisse et à l’étranger

Helsana participe aux coûts des prothèses dentaires, obturations de dents, corrections de mauvais positionnement de dents, orthodontie ou chirurgie maxillaire – en Suisse* et à l’étranger**.

Plus d’informations sur la couverture de COMPLETA (pour les moins de 20 ans) Plus d’informations sur la couverture de DENTAplus

* Pour les traitements dentaires en Suisse, nous recommandons de faire appel à un·e dentiste membre de la Société suisse des médecins-dentistes SSO et à un·e expert·e titulaire d’un brevet de spécialisation en orthodontie pour les interventions orthodontiques. Plus d’informations sur sso.ch et swiss.ortho.ch.

** Une prise en charge des coûts à l’étranger s’applique dans les cas suivants :

  • si le/la dentiste étranger/ère dispose d’une formation scientifique équivalente à la formation suisse
  • au maximum à hauteur du tarif de la Société suisse des médecins-dentistes SSO en vigueur

Quelles sont les possibilités de prothèses dentaires existantes ?

Prothèse fixe, prothèse amovible ou prothèse combinée : renseignez-vous auprès de votre dentiste sur les possibilités et les matériaux les mieux adaptés à votre cas. Le choix du matériau dépend de la stabilité, des exigences esthétiques et du coût. Nous avons rassemblé pour vous les variantes de prothèses dentaires courantes. L’assurance dentaire complémentaire ne rembourse pas le blanchiment ni les bijoux dentaires. Veuillez noter que les différents coûts mentionnés ci-dessous sont des prix indicatifs. Demandez à votre dentiste de vous remettre un devis préalable. Et demandez un deuxième avis en cas de doute.

Couronne

On distingue différentes couronnes dentaires en fonction du type de matériau utilisé (céramique, métal ou résine), la taille (couronne partielle ou totale) et la méthode d’ancrage (collée ou scellée). On utilise souvent des couronnes en métal pour les dents de derrière, car elles résistent même à une contrainte importante. Pour les dents visibles, on utilise plus volontiers la céramique, la variante moins chère la couronne cerec, ou la résine, car le matériau est moins voyant que le métal. Les restaurations en céramique pure présentent l’avantage esthétique d’être translucides et donc d’être les plus proches de l’aspect d’une vraie dent.

Combien coûte une couronne dentaire ?

En Suisse, le prix d’une couronne dentaire commence à CHF 1500. Pour savoir comment se calcule le prix d’une couronne dentaire, veuillez vous reporter aux chapitre « Calcul de la position tarifaire » ci-dessus.

Dent sur pivot ou implant dentaire

On parle de dent sur pivot, lorsque la dent a fait l’objet d’un traitement radiculaire (dévitalisation) et qu’elle est fixée sur un pivot comme point d’ancrage. Si la racine de la dent est trop abîmée, la dent devra être retirée et un implant pourra être posé. La couronne est ensuite fixée sur l’implant. Pour ce faire, une intervention est nécessaire afin de remplacer la dent naturelle. Un implant dentaire se compose de titane ou de céramique. Avant que l’implant puisse supporter la pression, la gencive doit être cicatrisée et l’implant lié à l’os (processus d’ostéointégration). Cela peut prendre jusqu’à six mois.

Combien coûte un implant ?

Les prix d’un implant commencent à environ CHF 4000.–. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet ci-dessus dans le chapitre « Calcul de la position tarifaire ».

Bridge

Un bridge forme un pont entre plusieurs dents et est solidement ancré dans la mâchoire. Il est utilisé lorsqu’il faut combler l’absence d’une ou plusieurs dents. Il prend appui sur les dents adjacentes à l’espace vide qui font office de pilier et sont couronnées. La question de savoir si un bridge est mieux adapté qu’un implant, est à clarifier au cas par cas. Le dentiste pourra vous exposer les avantages et les inconvénients.

Combien coûte un bridge ?

Les coûts d’un bridge sont très variables. Par exemple, le prix d’un bridge céramo-métallique à trois éléments commence à CHF 4500.–. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet ci-dessus dans le chapitre « Calcul de la position tarifaire ».

Prothèses dentaires partielles ou complètes

Les prothèses dentaires amovibles sont des dispositifs que l’on peut retirer. La prothèse complète ou totale est ce que l’on appelle communément un « dentier ». Les prothèses partielles se fixent par l’intermédiaire de crochets sur des dents encore présentes dans la bouche. Cette méthode présente l’avantage de ne pas devoir traiter les dents naturelles, ce qui évite de les limer.

Combien coûte une prothèse dentaire ?

Il est difficile de donner une indication de prix pour des prothèses dentaires. Une prothèse amovible est moins coûteuse qu’une prothèse fixe. Les prix varient selon les cas. Le nombre de dents à remplacer joue un rôle décisif, tout comme les matériaux de la prothèse et le mode de fixation (crochets simples, attachements, etc.).

Inlays et onlays

Un inlay est une prothèse partielle en or, céramique ou résine qui comble une dent délabré. Les caries peuvent provoquer des cavités dans la dent. Pour restaurer la dent et éviter toute détérioration supplémentaire, la dent peut être réparée en la creusant et en la comblant avec un matériau d’obturation. Un onlay est utilisé en cas de dommage modéré sur la surface de mastication de molaires. En cas de dommage trop important, on recourra à une couronne.

Combien coûte une obturation dentaire ?

Les inlays en résine sont disponibles dès CHF 300.–, selon la taille. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet ci-dessus dans le chapitre « Calcul de la position tarifaire ».

Facettes

Les facettes dentaires sont de fines pellicules de céramique ou résine composite collées sur la dent. Cette méthode est souvent utilisée en cas de fractures sur l’avant de la dent. La fixation de facettes nécessite de limer moins d’émail de la dent que pour une couronne. Les facettes sont donc considérées comme plus douces pour le tissu dentaire.

Combien coûte une facette ?

En Suisse, le prix des facettes en porcelaine commence à CHF 1400.–.

Vous souhaitez une assurance dentaire ?

En principe, nous demandons une déclaration de santé pour toutes les assurances complémentaires. Pour les enfants de moins de 3 ans, nous renonçons toutefois à un examen de santé. Nous faisons également une exception pour la variante DENTAplus Light : il est possible d’y souscrire sans examen de santé ni attestation dentaire quel que soit son âge.

Avec DENTAplus BRONZE, vous bénéficiez d’un remboursement à 50 % des frais à concurrence de CHF 1000.– par année civile.

Calculer la prime

Veuillez sélectionner votre sexe
Veuillez indiquer une date de naissance entre le 12.04.1904 et hier
Veuillez indiquer votre NPA ou lieu de domicile
DENTAplus
DENTAplus LIGHT
Nous vous remboursons 75% des coûts, mais au max. CHF 300.– par année civile.
DENTAplus
DENTAplus BRONZE
Nous vous remboursons 50% des coûts, mais au max. CHF 1000.– par année civile.
DENTAplus
DENTAplus ARGENT
Nous vous remboursons 75% des coûts, mais au max. CHF 2000.– par année civile.
DENTAplus
DENTAplus OR
Nous vous remboursons 75% des coûts, mais au max. CHF 3000.– par année civile.
DENTAplus
DENTAplus COMBI
Nous vous remboursons 50% des coûts, jusqu'à 1000 francs par année civile, pour autant que les frais dentaires soient inférieurs à 2000 francs. Si les frais sont supérieurs à 2000 francs, 80 % de la partie excédentaire vous sont versés.

Quand une prothèse dentaire est-elle recommandée ?

Lorsqu’une dent est endommagée, il est important d’agir vite et de manière professionnelle. Dans certains cas, un traitement radiculaire (dévitalisation) peut permettre d’empêcher la perte de la dent. Une prothèse dentaire est alors recommandée si une partie de la dent ou la dent toute entière doit être remplacée. Si la perte d’une dent laisse un « trou », cela peut provoquer le déplacement ou le déséquilibre des dents. Une prothèse dentaire permet d’éviter d’autres dommages.

Bon à savoir

La cause la plus fréquente de la perte de dents sont les caries ou la gingivite (parodontose). Des contrôles réguliers chez le dentiste permettent d’éviter ces problèmes. Avec une assurance dentaire, Helsana participe aux frais d’hygiène dentaire et d’examens de contrôle effectués par le dentiste.

Vous avez des questions ?

Nous nous ferons un plaisir de vous aider.

Prendre contact