Le microbiome : qu’est-ce que c’est ?

Notre corps héberge des milliards de micro-organismes qui forment ensemble une sorte de super-organe : le microbiome. Quel rôle a-t-il ? Comment l’améliorer ? Voici des conseils simples pour le renforcer et être ainsi en meilleure santé.

12.03.2024 Daniela Schori 5 minutes

Qu’est-ce qu’un microbiome ?

Le microbiome de notre corps joue un rôle décisif dans notre santé. Il est constitué de bactéries, de virus, de champignons et d’autres micro-organismes. La plupart vivent dans notre intestin, mais ils sont également présents sur notre peau, dans notre bouche et dans d’autres organes.

Quelle est la différence entre microbiome, microbiote et microbes ?

  • Le microbiome désigne l’ensemble des micro-organismes que notre corps héberge.
  • Par microbiote, on entend l’ensemble des microbes qui vivent dans une partie spécifique du corps.
  • Les microbes sont des êtres vivants microscopiques tels que des bactéries, des virus et des champignons, qui colonisent par exemple notre intestin. 

Quel est le rôle du microbiome ?

Un microbiome diversifié nous protège en premier lieu des maladies. Le microbiome le plus étendu est celui de l’intestin. Également appelé flore intestinale, ce microbiome influence notre santé dans son ensemble et régule différents processus tels que la digestion, les défenses immunitaires et le système hormonal. En revanche, d’autres microbiotes ne sont efficaces que de manière isolée. C’est pourquoi nous ne les évoquerons que très rapidement.

Microbiome intestinal

Le microbiome de notre intestin est un centre de traitement hautement complexe. La digestion serait impossible sans lui. Différentes souches de bactéries y dégradent les aliments et permettent ainsi à notre corps d’absorber les nutriments nécessaires ; de plus, elles produisent des vitamines et des acides gras essentiels.

Un microbiome intestinal varié et équilibré aide à assimiler les nutriments de manière plus efficace et améliore le métabolisme. La recherche suggère qu’un déséquilibre de la flore intestinale pourrait avoir une influence sur le poids et favoriser une surcharge pondérale.

Le microbiome intestinal lutte contre les agents pathogènes. Certaines bactéries peuvent même neutraliser des substances cancérigènes. Par ailleurs, il est intéressant de noter que le microbiote peut avoir une influence sur l’humeur. C’est pourquoi un intestin en bonne santé n’est pas seulement important pour la digestion et pour les défenses immunitaires : c’est une question de bien-être général.

D’autres microbiomes et leurs fonctions

Microbiome de la peau

La peau héberge son propre microbiome. Celui-ci constitue une première couche de protection contre les agents pathogènes. Les microbes qui le composent maintiennent la peau en bonne santé, la rendent résistante et favorisent la cicatrisation.

Microbiome buccal

Dans la bouche, il existe également un microbiome complexe, qui favorise la santé bucco-dentaire. Une flore buccale équilibrée protège les dents et les gencives, et peut prévenir les inflammations et les caries.

Microbiome de la vessie

Le microbiome présent dans la vessie favorise la santé du système urinaire. Il peut prévenir les infections et inflammations des voies urinaires.

Microbiome pulmonaire

Le rôle du microbiome pulmonaire constitue un domaine de recherche récent. Il a été démontré que ce microbiome contribue au bon fonctionnement des poumons et aux défenses immunitaires.

Microbiome vaginal

Nos organes sexuels, en particulier le vagin, hébergent eux aussi des microbes qui les protègent des infections.

Constituer son microbiome : comment faire ?

L’alimentation exerce une grande influence sur la santé de votre flore intestinale, mais pas seulement. Voici comment renforcer votre microbiome au quotidien :

  • Commencez par adopter une alimentation équilibrée. La cuisine méditerranéenne se prête idéalement à la constitution de votre microbiome.
  • Les microbes adorent les fibres alimentaires contenues dans les légumes, les fruits, les noix, les céréales complètes et les légumineuses. Vous garantirez ainsi la diversité de votre microbiome intestinal.
  • Consommez des aliments fermentés comme le yogourt, le kéfir ou la choucroute : ils contiennent des probiotiques naturels.
  • Évitez l’alcool et le sucre, qui déséquilibrent le microbiome intestinal en favorisant la prolifération de bactéries néfastes.
  • Buvez suffisamment, c’est-à-dire 2 litres d’eau ou de thé non sucré par jour.
  • Pratiquez une activité physique régulière au quotidien.
  • Évitez les sources de stress excessif.

Les médicaments, tels que les antibiotiques, les laxatifs ou les analgésiques, peuvent également avoir une influence négative sur votre microbiome.

Les probiotiques favorisent-ils votre microbiome ?

Les probiotiques sont des micro-organismes, tels que les levures ou les bactéries lactiques, qui peuvent présenter des avantages en matière de santé. Ils sont présents dans certains aliments ou sont disponibles sous forme de compléments alimentaires. Les probiotiques soutiennent la croissance des bactéries utiles dans l’intestin et peuvent aider à restaurer le microbiome suite à un traitement par antibiotique. Demandez conseil dans votre pharmacie.

Outre les probiotiques, il est également possible de favoriser votre santé intestinale grâce aux prébiotiques. Contrairement aux probiotiques, il ne s’agit pas de micro-organismes, mais de fibres alimentaires, qui sont des composants alimentaires que notre corps ne digère pas. Les fibres alimentaires constituent une source de nourriture pour les bactéries intestinales bénéfiques. Ainsi, les prébiotiques favorisent la croissance et l’activité des bactéries dans le gros intestin.

Microbiome et maladies

Un microbiome équilibré protège de nombreuses maladies. À l’inverse, un déséquilibre se traduit par différents troubles. La recherche montre qu’il existe un lien entre un microbiome perturbé et divers troubles digestifs ainsi que certaines maladies auto-immunes et chroniques.

Microbiome perturbé ? Les symptômes possibles :

  • troubles digestifs, p. ex. ballonnements, diarrhée ou constipation,
  • infections récurrentes,
  • rétablissement plus long suite à une maladie,
  • problèmes de peau, p. ex. acné, eczéma ou sécheresse inhabituelle,
  • fatigue ou manque d’énergie,
  • fringales ou modification de l’appétit,
  • sautes d’humeur ou baisse de moral persistante.

Microbiome et psychisme

Le microbiome intestinal influence non seulement la santé de notre corps, mais également notre santé psychique. Il entretient une relation étroite avec notre cerveau, souvent désignée par le corps médical sous le nom d’« axe intestin-cerveau ». Cet axe assure l’échange de messages et d’informations entre le cerveau et l’intestin. Un microbiome intestinal sain peut ainsi améliorer l’humeur et réduire le risque de maladies psychiques telles que la dépression et l’anxiété. À l’inverse, le stress psychique peut entraîner certains troubles intestinaux tels que la constipation.

Le microbiome chez les bébés et les enfants

Le développement du microbiome humain commence dès la naissance. Notre première exposition aux microbes se fait dans la filière pelvienne et lors du contact direct avec la peau. Au cours des premiers mois de vie, la flore intestinale évolue en permanence sous l’influence de l’alimentation et des micro-organismes présents dans l’environnement.

Un microbiome sain chez le bébé, puis chez l’enfant, pose les bases d’un système immunitaire fort et d’une bonne digestion. Il influence positivement le développement. Comment assurer la bonne constitution du microbiome de l’enfant ?

Les enfants bénéficient d’un microbiome varié lorsqu’ils sont exposés à différents microbes. L’allaitement est également bénéfique, de même qu’une alimentation riche en fibres et en aliments probiotiques par la suite, par exemple du yaourt et du kéfir. Par ailleurs, l’activité physique est bénéfique pour l’intestin. En revanche, il convient d’éviter le sucre et le stress. Le microbiome de l’enfant tire donc profit de tout ce qui vaut aussi pour les adultes.

Le microbiome arrive à maturité autour des 3 ans de l’enfant. Ensuite, il s’agit d’en maintenir la diversité grâce à une alimentation équilibrée, riche en fibres et en aliments frais, et à un mode de vie actif.

Le microbiome est un système complexe qui joue un rôle important pour tout notre corps. Et à ce titre, il mérite toute notre attention. Veillez donc à ce qu’il soit varié et équilibré. Si nécessaire, adressez-vous à un ou une spécialiste de ce domaine.

Continuer à lire

Conseils pour une alimentation équilibrée
Santé et bien-être sont liés à l’alimentation. Voici des conseils pour une alimentation équilibrée sans renoncer au plaisir de boire et manger.
13 février 2017 5 minutes

La bonne alimentation contre le stress
Vous êtes constamment sous pression ? Une bonne alimentation contribue à éliminer le stress tout en douceur.
1 juillet 2023 3 minutes

Newsletter

Tous les mois, apprenez-en plus sur les thèmes importants liés à la santé et obtenez toutes les informations sur les offres attrayantes des sociétés du Groupe Helsana * tout simplement par e-mail. Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter:

Envoyer

Merci pour votre inscription.
Vous venez de recevoir un e-mail avec un lien de confirmation. Veuillez cliquer sur ce lien pour finaliser votre inscription.

Malheureusement, une erreur s’est produite.

Vos données n’ont pas pu être transmises. Veuillez réessayer ultérieurement.

* Le Groupe Helsana comprend Helsana Assurances SA, Helsana Assurances complémentaires SA et Helsana Accidents SA.