Comment connaître mon poids idéal ?

Le poids est souvent évalué à l’aide de l’indice de masse corporelle (IMC). Or sa valeur informative est limitée. Nous expliquons s’il est malgré tout possible de définir un poids idéal – et quelles sont les conséquences d’un poids excessif ou insuffisant.

30.12.2021 Lara Brunner 4 minutes

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) définit les catégories de poids en fonction de l’indice de masse corporelle (IMC).

Pour calculer l’IMC, il faut diviser le poids corporel (en kilogrammes) par la taille (en mètres) au carré. Exemple : l’IMC d’une personne mesurant 1,75 m et pesant 70 kg est de 24,2 kg/m2.

Pour les adultes de plus de 20 ans, les valeurs suivantes s’appliquent :

  • Poids insuffisant : moins de 18,5 kg/m2
  • Poids normal : 18,5 à 24,9 kg/m2
  • Surcharge pondérale : 25 à 29,9 kg/m2
  • Obésité : 30 kg/m2 et plus

D’un point de vue médical, un simple regard sur l’IMC, la balance ou le tour de taille ne permet pas d’évaluer la santé d’une personne. Dans la plupart des cas, le poids n’est pas la cause, mais plutôt le symptôme d’un mode de vie malsain ou d’un problème physique. Vous trouverez plus d’informations sur ce sujet ci-dessous.

Les limites de l’IMC

L’IMC compare uniquement le poids par rapport à la taille. Une forme plus évoluée de l’IMC dite « IMC intelligent » tient également compte de l’âge et du sexe. Or les deux méthodes ne tiennent pas compte de la stature ni du rapport entre la masse graisseuse et musculaire. Ainsi, les sportifs présentent souvent un IMC proche de la surcharge pondérale, sans pour autant avoir une masse grasse élevée.

Poids normal ou poids idéal ?

Les deux termes poids normal et poids idéal sont souvent utilisés comme synonymes. Ils ne signifient toutefois pas la même chose. Le poids normal est calculé sur la base de l’IMC. En fonction de la taille, il existe donc une fourchette de poids qui est considérée comme « normale ». Le poids idéal, en revanche, est individuel. Il dépend des objectifs qu’une personne poursuit et de l’aspect esthétique qu’elle souhaite donner d’elle-même.

Notre société n’associe toutefois pas le poids uniquement à la santé et au bien-être physique. Il influence fortement notre vie – de la carrière au choix du partenaire. En raison de cette pression sociale, il n’est pas rare que des personnes en bonne santé, de poids normal, s’efforcent d’atteindre une silhouette plus mince. À l’inverse, il y a aussi des personnes qui se sentent bien avec un surpoids et qui considèrent donc ce poids comme le poids idéal.

David Fäh, médecin et nutritionniste, déclare à ce propos : « Il n’y a pas de réponse simple à la question de savoir à quoi ressemble un corps idéal. Je m’en rends compte à chaque fois que je vois des athlètes : alors que les lanceurs de poids sont généralement en surpoids, les marathoniens sont souvent à la limite de l’insuffisance pondérale. Pourtant, les deux sont probablement en bonne santé. Pour atteindre son poids idéal, les régimes radicaux ne font aucun sens. Souvent, on réduit ainsi les réserves de sucre, d’eau ou de masse musculaire et non la graisse souhaitée – ces kilos perdus reviennent vite. Il est bien plus judicieux et plus simple de maintenir son propre poids corporel. En veillant à ne pas prendre continuellement du poids avec l’âge, on se rapproche à long terme de son poids idéal ».

Quelles sont les variations de poids normales ?

Des variations de poids allant jusqu’à trois kilos en peu de temps ne sont généralement pas inquiétantes. Les raisons possibles sont des modifications de l’équilibre hydrique ou des réserves de glucides. Par exemple, le corps perd un à deux kilos lors d’une activité physique intense. Mais le degré de remplissage de nos intestins peut également influencer le chiffre sur la balance.

Toutefois, si vous perdez ou prenez du poids en l’espace de quelques mois de manière involontaire et sans explication, vous devriez demander un avis médical. En effet, de telles variations de poids peuvent être le signe de maladies :

  • Une hyperthyroïdie augmente la consommation de calories. L’hypothyroïdie ralentit le métabolisme.
  • Les maladies de l’appareil digestif ainsi que les infections dans le corps peuvent avoir un impact sur la sensation de faim.
  • En cas de diabète, l’organisme n’absorbe plus de sucre dans le sang. Il puise donc dans les réserves de graisse et perd rapidement de la masse.
  • Certains types de tumeurs peuvent influencer l’équilibre hormonal et le poids – tout comme les maladies cardiaques et pulmonaires ou les effets secondaires d’éventuels médicaments.
  • En cas de stress, le corps produit davantage de cortisol. Celui-ci influence considérablement le comportement alimentaire et le métabolisme. C’est pourquoi une modification du poids peut aussi avoir une cause psychique.

Vous posez-vous des questions concernant votre poids ?

Nos conseillères et conseillers en santé vous fournissent des informations utiles sur ce thème. Ils vous aident également à modifier votre alimentation ou à intégrer davantage d’activité physique dans votre quotidien.

Informations complémentaires sur les conseils de santé

Qu’est-ce qui influence le poids ?

Le chiffre sur la balance ne dépend pas seulement de la manière dont nous nous nourrissons et de la fréquence à laquelle nous faisons de l’exercice. Il existe de nombreux autres facteurs :

  • L’âge
    Avec l’âge, le métabolisme ralentit et le taux métabolique de base diminue.
  • Le caractère
    Ce sont surtout les personnes névrotiques, qui aiment prendre des risques, qui sont sociables ou impulsives qui connaissent des variations de poids plus importantes.
  • Les hormones
    Elles régulent entre autres la faim, l’appétit et le bilan énergétique.
  • La génétique
    Les variantes génétiques influencent le bilan énergétique et la régulation de la faim et de la satiété.
  • Le sommeil
    Le manque de sommeil influence les hormones. Il modifie ainsi le métabolisme et la régulation de la faim et de la satiété.
  • L’aspect socio-économique
    Plus le statut social est bas, plus le risque de surpoids est élevé. Mais l’éducation a clairement plus d’influence sur le poids que le revenu ou la classe professionnelle.
  • Le stress
    Les personnes dites hypophages au stress perdent l’appétit. Les hyperphagiques du stress, également appelés mangeurs de stress, ont en revanche une envie accrue de sucre et de glucides.

 

Quel est l’impact du poids sur la santé ?

Les personnes dont l’IMC se situe dans la fourchette de poids normale ont moins de risques de souffrir de maladies liées au poids corporel. En revanche, un surpoids ou une insuffisance pondérale importante peuvent avoir de graves conséquences sur la santé.

Conséquences physiques du surpoids :

  • Le diabète
  • Problèmes cardiaques et artériosclérose
  • Problèmes osseux et articulaires
  • Troubles respiratoires
  • Certains types de cancers

Conséquences physiques d’un poids insuffisant :

  • Ostéoporose
  • Infertilité
  • Atrophie musculaire
  • Cicatrisation difficile
  • Dommages aux organes

Continuer à lire

Kalorien: Freund oder Feind?
Wissen Sie, wie viele Kohlenhydrate Sie täglich zu sich nehmen und wie viele Sie verbrennen? Hier finden Sie die wichtigsten Fakten zum Thema.
30. Dezember 2021 3 minutes

Abnehmen leicht gemacht
Online-Ernährungsprogramme machen das Abnehmen einfacher. Sie liefern spannende Infos und praktische Tipps für einen ausgewogenen Lebensstil.
18. September 2017

Sujets

Newsletter

Apprenez-en plus sur les thèmes importants liés à la santé et obtenez toutes les informations sur nos offres attrayantes, tout simplement par e-mail. Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter:

Dies ist ein Pflichtfeld
Dies ist ein Pflichtfeld
Dies ist ein Pflichtfeld
Muss eine Email sein

Vielen Dank für Ihre Anmeldung

Sie werden in Kürze über aktuelle Themen informiert. Sie können sich jederzeit von unserem Newsletter wieder abmelden