Bien respirer durant le sport : mode d’emploi

Bien respirer facilite la pratique du sport. Comme notre corps a besoin de plus d’oxygène à l’effort, il est important de l’aider dans ce genre d’activités.

19.03.2018

En général, nous respirons bien lorsque nous pratiquons un sport : nous accélérons notre respiration, ce qui augmente l’oxygène dans les poumons. Le sang transporte ensuite l’oxygène vers les organes et les cellules, ce qui améliore nos performances. Cela dit, nous devrions porter attention à la respiration durant certaines activités (entraînement musculaire, course à pied). Retenez enfin que pour tout effort, il ne faut jamais retenir l’air!

Eviter la respiration forcée en musculation

Souvent, pendant l’effort, nous retenons l’air à notre insu : nous inspirons profondément, puis nous bloquons l'air. Cette technique est à éviter, surtout en musculation, car elle est néfaste : elle cause de l’hyperacidité dans la musculature, ce qui nuit à la performance. De plus, elle augmente rapidement la pression sanguine. Résultat : la respiration s’emballe, le visage devient pourpre et parfois, les veines du cou saillissent si le sang s’y accumule. Afin d’éviter la respiration forcée, il faut expirer de manière consciente lorsque le corps est en suspension et inspirer en redescendant. Si bien respirer contribue à l’entraînement musculaire, l’inverse est aussi vrai, car celui-ci renforce les muscles squelettiques (tronc, ceinture pectorale, diaphragme, poitrine) qui aident à la respiration.

Bien respirer en courant

En principe, on respire correctement et suffisamment lorsqu’on court. Mieux vaut donc ne pas trop se soucier de sa respiration pendant un sport d’endurance, sinon on risque d’avoir des crampes. Pour ce faire, le marathonien et coach Viktor Röthlin recommande aux personnes qui ont des problèmes de crampes et de respiration de courir avec un caillou dans la main. Ainsi, elles se concentrent sur le caillou et non sur la respiration. L’expiration est primordiale. Si vous inspirez trop vite et trop profondément en courant, vous risquez d’hyperventiler. Certaines personnes respirent par la bouche, d’autres par le nez. A chacun de voir ce qui fonctionne le mieux. Vous apprendrez vite à trouver la bonne façon. Selon Viktor Röthlin, respirer par le nez n’est indiqué que si le mercure descend sous zéro, car cela réchauffe l'air et l’humidifie.

Newsletter

Apprenez-en plus sur les thèmes importants liés à la santé et obtenez toutes les informations sur nos offres attrayantes, tout simplement par e-mail. Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter:

Dies ist ein Pflichtfeld
Dies ist ein Pflichtfeld
Dies ist ein Pflichtfeld
Muss eine Email sein

Merci pour votre inscription.

Vous venez de recevoir un e-mail avec un lien de confirmation. Veuillez cliquer sur ce lien pour finaliser votre inscription.