Vue d’ensemble

Intolérance au lactose : un problème avec le lait

L’intolérance au lactose est aussi appelée incompatibilité au lactose ; ce n’est pas une allergie. En savoir plus sur les raisons, les aliments contenant du lactose et les solutions sans lactose.

L’intolérance au lactose est un terme technique désignant une incompatibilité au lactose. Mais il ne s’agit pas d’une allergie. Le lactose est un disaccharide qui se trouve naturellement dans le lait de la plupart des mammifères. Ce disaccharide est composé d’une part de glucose (le sucre de raisin), d’autre part de galactose. Pour que ce disaccharide de l’alimentation puisse être absorbé dans le sang, il doit être décomposé en sucre simple par les enzymes de l’intestin, notamment la lactase.

Chez les personnes intolérantes au lactose, l’enzyme lactase est inexistante, ou disponible en trop petite quantité. Une grande partie du lactose ingéré arrive donc non digéré dans le gros intestin. Là, le lactose est fermenté par des bactéries. Cela entraîne des troubles digestifs, comme les ballonnements, les maux de ventre ou la diarrhée.

Chaque personne intolérante au lactose a une réaction différente. Le type et l’intensité des symptômes varient d’un patient à l’autre. Cela dépend avant tout de la activité résiduelle de la lactase encore présente dans l’intestin, et de la quantité de lactose ingérée. Pour beaucoup de personnes concernées, il suffit de réduire la consommation de lactose. Il est très rare de devoir y renoncer totalement. Si les troubles digestifs persistent malgré une alimentation pauvre en (voire exempte de) lactose, discutez-en avec votre médecin de famille.

Recettes sans lactose

L’app Coach d’Helsana propose des recettes sans lactose, avec indication des ingrédients, de la préparation et des valeurs nutritives. Télécharger l’app Coach.

 

Tester sa digestion du lactose

Si vous avez la sensation de mal supporter le lactose, vous pouvez essayer de renoncer pendant quelques jours aux aliments qui en contiennent. Les troubles devraient alors diminuer rapidement et nettement pendant cette période. Puis déterminez la quantité de lactose que vous supportez. Réintégrez progressivement quelques aliments. Faites cela jusqu’à ce que vous ayez la sensation d’avoir trouvé la quantité que vous pouvez personnellement digérer. Si cela est trop difficile, vous pouvez solliciter l’aide d’une diététicienne diplômée. Vous trouverez la liste des professionnels reconnus auprès de l’Association suisse des diététicien-ne-s ASDD.

Faut-il renoncer au lactose d’une manière générale ?

Si vous consommez des produits laitiers sans qu’aucuns troubles se manifestent, vous ne souffrez pas d’intolérance au lactose. Il n’est pas nécessaire d’y renoncer. Au contraire, vous limiterez vos menus sans nécessité et il deviendra plus compliqué de varier les repas.

Par quoi remplacer les aliments contenant du lactose ?

Le lactose est naturellement présent dans les produits laitiers uniquement. Leur teneur en lactose dépend du processus de fabrication. Le tableau ci-après fournit une synthèse :

Produits laitiers Teneur en lactose / compatibilité Solution de remplacement
Lait, babeurre, petit-lait Contiennent relativement beaucoup de lactose et sont difficiles à digérer pour la plupart des personnes concernées. Lait délactosé (sans lactose)
Crème (crème fouettée) La crème, qui contient du lactose, est normalement consommée en petite quantité et est donc bien tolérée. Crème sans lactose
Yogourt, lait acidulé Le lactose est déjà en partie dégradé, c’est pourquoi les personnes concernées digèrent mieux ces produits que le lait. Cela vaut la peine de les tester. Yogourt délactosé (sans lactose)
Séré, blanc battu, cottage cheese, ricotta, feta, mozzarella Teneur en lactose moyenne, tolérance à tester. Fromage frais pauvre en / exempt de lactose
Fromage à pâte molle (tomme, brie) et fromage à pâte mi-dure (appenzell, tilsit, fromage à raclette) Ne contiennent que des traces de lactose et sont bien digérés. Pas de solution de remplacement nécessaire.
Fromages à pâte dure (emmental, gruyère) et fromages à pâte extra-dure (sbrinz, parmesan) Sont exempts de lactose et sont bien digérés. Pas de solution de remplacement nécessaire.
Beurre Le beurre ne contient pratiquement pas de lactose. Pas de solution de remplacement nécessaire.

Source : Société Suisse de Nutrition SSN

On peut aussi trouver du lactose dans d’autres produits, comme les produits de boulangerie et de pâtisserie ou la charcuterie. Des produits contenant du lactose sont en effet utilisés lors de la fabrication. Il faut regarder la composition du produit.

Exemple de composition sur un paquet de gâteaux au beurre :

Ingrédients : farine de blé, sucre, beurre, œufs, poudre de lait écrémé, sel, levain

On voit dans la liste des ingrédients que de la poudre de lait écrémé a été utilisée pour la fabrication du produit. L’indication des quantités n’est cependant pas obligatoire. Seule la place dans la liste donne une indication. En effet, les ingrédients figurent par ordre décroissant des quantités.

Les produits spéciaux sans lactose et comprimés d’enzymes

Il existe désormais dans le commerce un vaste choix de produits spéciaux sans lactose. Le lactose est décomposé dès le processus de fabrication de ces produits. Il apparaît ensuite sous forme de glucose et de galactose et peut être directement absorbé dans l’intestin.

Des préparations à base d’enzymes sont aussi disponibles en comprimés. Ils peuvent être pris par les personnes touchées, par exemple juste avant un repas contenant du lactose. La lactase du comprimé décompose alors le lactose ingéré pendant le repas. Même avec une intolérance au lactose, il est possible d’avoir une alimentation diversifiée et équilibrée.

Auteure : Stéphanie Bieler, BSc, Société Suisse de Nutrition SSN

Publication : 5 juin 2019

Stéphanie Bieler, diététicienne

Ernährungsberaterin Stéphanie Bieler Stéphanie Bieler (BSc de diététicienne BFH) travaille à la Société Suisse de Nutrition SSN à Berne. Elle est notamment responsable des questions liées à l’ajustement de l’équilibre alimentaire en fonction des âges et des groupes cibles. Stéphanie Bieler rédige pour Helsana les articles traitant de l’alimentation.

www.sge-ssn.ch/fr

Mots-clés

Quelle quantité de sucre devrait-on consommer ?

Nous avons besoin de sucre, en petite quantité. Consommer trop de sucre n’est pas sain. Quels sucres sont sains et combien peut-on en consommer ?

Sujets avec cet article

Alimentation

12 Article