Insolation : une accumulation de chaleur dans la tête

Lorsque la chaleur estivale revient, on a tendance à sous-estimer l’intensité du soleil — l’insolation plane au-dessus de nos têtes. Découvrez comment la reconnaître, le traiter et surtout l’éviter.

01.06.2022 Laetitia Hardegger 5 minutes

Imaginez-vous de retour d’un lac un jour d’été, heureux ou heureuse d’avoir bien profité du soleil. Soudain, vous avez mal à la tête, votre nuque est raide et la nausée vous prend. L’insolation cache en effet bien son jeu : les symptômes n’apparaissent que bien longtemps après l’exposition.

Comment survient une insolation ?

L’exposition directe et excessive de la tête, de la nuque et du cou au soleil entraîne une accumulation de chaleur au niveau de la tête. La réaction du cerveau prend la forme de gonflements des tissus cérébraux et d’une irritation des méninges qui se trouvent directement sous la boîte crânienne. 

Dans la médecine d’urgence, l’insolation figure parmi les dommages dus à la chaleur. 

Quels sont les symptômes d’une insolation ?

  • Tête rouge et chaude
  • Maux de tête
  • Maux de nuque, nuque raide
  • Nausées et vomissements
  • Agitation
  • Abattement et faiblesse
  • Fièvre légère occasionnellement
  • Vertiges
  • Troubles de conscience, confusion

En cas de symptômes graves tels qu’une nuque raide particulièrement marquée, des crampes ou une dégradation de la confusion, consultez immédiatement un ou une médecin urgentiste.

Quelle est la différence entre une insolation et une méningite ?

L’insolation présente des symptômes similaires à une inflammation des méninges d’origine bactérienne ou virale (méningite). Dans les deux cas en effet, les méninges subissent une inflammation. La méningite bactérienne, en particulier, présente le plus de risques et peut s’avérer mortelle en l’espace de quelques heures. Contrairement à l’insolation, elle s’accompagne d’une forte fièvre.

L’insolation chez les enfants

La dangerosité de l’insolation augmente chez les bébés et les enfants en bas âge en raison de leur chevelure clairsemée, de la finesse de leur crâne et des espaces (fontanelles) séparant les différents os du crâne de l’enfant. De plus, les bébés et les enfants en bas âge transpirent moins, car ils ne peuvent pas encore réguler leur température corporelle comme les adultes. Les enfants en bas âge atteints d’une insolation refusent généralement de se nourrir ou vomissent. Ils sont souvent pâles, agités et pleurent facilement. La fièvre fait également partie des symptômes réguliers constatés chez les enfants. Ne laissez pas des enfants atteints d’une insolation sans surveillance et contactez immédiatement votre pédiatre. 

Premiers secours en cas d’insolation

  • Dès les premiers symptômes déplacez la personne concernée vers un environnement ombragé et frais.
  • Surélevez sa tête pour réduire la pression exercée dans le cerveau.
  • Rafraîchissez sa tête et sa nuque : utilisez dans l’idéal une serviette mouillée. La serviette ne doit pas être trop froide, seulement tiède.
  • La personne doit beaucoup s’hydrater pour compenser la perte de liquide causée par la brûlure cutanée. Là aussi, attention à ne pas boire des boissons trop fraîches pour ne pas solliciter le corps excessivement.
  • Jusqu’à disparition des symptômes, évitez l’exposition en plein soleil, hydratez-vous beaucoup et reposez tout votre corps, surtout la tête.
  • Procédez régulièrement au contrôle de l’état de conscience, de la respiration et des signes vitaux.
  • Dans les cas aigus, composez le numéro d’urgence.

Comment évolue une insolation ?

En général, les symptômes durent quelques heures et jusqu’à deux jours au maximum. Les adultes récupèrent souvent plus vite que les enfants. Lorsque l’insolation est détectée à temps et que les mesures adéquates sont prises, elle ne laisse pas de séquelles. 

Vous vous posez des questions concernant votre santé ?

Nutrition, activité physique, gestion d’un diagnostic établi ou traitement recommandé : chez nous, vous obtiendrez des réponses détaillées et adaptées à votre situation. Nos conseillères et conseillers en santé vous fourniront des informations utiles et des astuces pratiques.

En savoir plus sur les conseils de santé

Complications d’une insolation

La dégradation soudaine de l’état de la personne peut s’expliquer par différentes raisons :

Lorsque du liquide pénètre dans les cellules cérébrales, le cerveau gonfle. Ce gonflement ne peut pas s’étendre à l’os crânien. Des parties du cerveau sont alors susceptibles d’être comprimées et endommagées. Parmi les symptômes figurent souvent les troubles de la conscience et les troubles des fonctions corporelles tels que la torpeur, l’apathie, les hallucinations, le coma, les convulsions, les troubles de l’élocution, les troubles respiratoires et la paralysie des muscles oculaires. L’insolation peut évoluer jusqu’au décès. Appelez immédiatement une ambulance ou allez aux urgences. 

Les personnes concernées peuvent aussi bien faire preuve d’agitation et d’excitation que d’apathie et de confusion. La torpeur marquée, l’apathie, la somnolence, les hallucinations et la perte de connaissance sont le signe que le cerveau ne reçoit pas assez de sang. Le cerveau peut en garder des séquelles. Veillez à ce que les jambes de la personne concernée soient surélevées afin que le sang s’écoule plus facilement vers le cerveau. En cas de perte de connaissance, les spécialistes conseillent la position latérale de sécurité. Si la situation ne s’améliore pas, appelez immédiatement un ou une médecin urgentiste.

Tachycardie, pression artérielle très basse, pâleur, peau froide et transpiration froide sont les signes caractéristiques d’un choc. Dans ce cas aussi, la circulation sanguine est perturbée par le cerveau et le système circulatoire peut s’effondrer complètement. Si la personne est consciente, allongez-la et surélevez ses jambes. En cas de perte de connaissance, la position latérale de sécurité représente la meilleure option. Ne laissez pas la personne seule et maintenez-la éveillée. Vérifiez régulièrement son pouls et sa respiration. Appelez immédiatement un ou une médecin urgentiste.

Comment éviter une insolation

  • Planifiez vos activités sportives plutôt le matin ou le soir.
  • Dans la mesure du possible, restez à l’ombre. L’insolation survient le plus souvent chez les personnes qui s’endorment lors d’un bain de soleil. 
  • En cas de fortes chaleurs, buvez suffisamment d’eau ou de jus de fruits coupé à l’eau. Il est recommandé de boire deux à trois litres par jour. Les enfants ont moins besoin de s’hydrater : 600 millilitres suffisent à un an ; un litre pour les enfants d’une dizaine d’années – le besoin augmente avec la chaleur.
  • Utilisez toujours de la crème solaire avec un indice de protection suffisamment élevé.
  • Couvrez-vous la tête et la nuque lors de vos randonnées à pied ou en vélo. Une casquette, un foulard ou un véritable chapeau de paille peuvent vous sauver la mise ! Les enfants doivent toujours avoir la tête et la nuque couvertes, même dans l’eau.
  • Ne laissez pas les enfants jouer trop longtemps s’ils sont directement exposés au soleil.
  • Les vêtements légers et aérés contribuent à la régulation autonome de la température du corps.
  • Évitez les longs trajets en voiture sous le soleil.
  • Ne laissez jamais d’enfants seuls dans une voiture en cas de forte chaleur.

Insolation ou coup de chaleur ?

Les dénominations parlent d’elles-mêmes : l’insolation est causée par les rayons du soleil, le coup de chaleur par la chaleur – et s’accompagne généralement d’une déshydratation. Alors que l’insolation se limite à la tête, le coup de chaleur correspond à une accumulation de chaleur dans tout le corps. Celui-ci surchauffe et ne parvient plus à réguler sa température. La personne ne transpire plus. Le coup de chaleur se caractérise souvent par des crampes, des hallucinations et des troubles de la conscience. Le cœur bat rapidement, la pression artérielle est élevée, la peau est chaude et sèche. Dans bien des cas, le coup de chaleur est pris pour de l’épuisement ou de la fatigue, ce qui retarde le traitement.

Éloignez toute de suite la personne concernée de la chaleur et appelez un ou une médecin urgentiste. Les mesures de premiers secours sont les mêmes que pour une insolation.

Continuer à lire

Dix conseils pour vous protéger contre la chaleur
Ces dix conseils vous aideront à vous protéger au mieux contre la chaleur.
11 juin 2020

Les principaux faits sur les coups de soleil
Comment attrape-t-on des coups de soleil ? Que faire pour se protéger ? Et quels sont les remèdes maison efficaces ? Les réponses ici.
20 juillet 2021

Newsletter

Apprenez-en plus sur les thèmes importants liés à la santé et obtenez toutes les informations sur nos offres attrayantes, tout simplement par e-mail. Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter :