Vue d’ensemble

Remèdes naturels contre la grippe et le rhume

Avec le retour des jours froids commence l’époque des rhumes et des grippes. En cas de refroidissement, vous devez absolument connaître ces remèdes naturels.

Face à la grippe, il faut s’armer de patience. Vous ne pouvez pas accélérer la guérison. Cependant, divers remèdes de la médecine complémentaire peuvent aider à soulager les symptômes de la grippe. Il en va autrement en cas de refroidissement : un rhume s'en ira plus vite avec les bons remèdes naturels.

Conseils généraux

En cas de refroidissement ou de grippe, il est important de boire suffisamment. Buvez de l’eau, une tisane ou des jus de fruits. Pour chaque degré au-delà de la température corporelle normale, vous devez boire un litre supplémentaire pour compenser la perte de liquide.

Reposez-vous. Votre corps ne peut récupérer correctement que si vous lui accordez suffisamment de repos.

Si vous avez l’impression qu’un refroidissement se prépare, une cure de sudation peut faire des miracles. Elle permet d’augmenter les défenses du corps. Prenez un bain chaud avec quelques gouttes d’huile de thym et buvez une à deux tasses de tisane sudorifique (sureau, tilleul, camomille, gingembre). Après cela, mettez-vous au lit et couvrez-vous bien. Toutefois, les cures de sudation sont à proscrire si vous souffrez de problèmes cardiaques ou circulatoires.

Grippe ou infection grippale ?

Les symptômes d’une grippe apparaissent brutalement : douleurs musculaires, forte fièvre et maux de tête. La grippe dure environ sept jours, durant lesquels les malades ne quittent généralement pas le lit. Il faut ensuite une autre semaine environ pour se rétablir complètement. Lors d'une infection grippale, le nez commence souvent à couler et puis des maux de gorge apparaissent. La fièvre n’est pas systématique, et on en guérit plus rapidement. Si vous n'êtes pas certain de souffrir d’une grippe ou d’une simple infection grippale, vous pouvez être sûr qu’il ne s’agit pas d’une grippe.

Important : si les symptômes du rhume ou de la grippe ne s’atténuent pas après une semaine, consultez votre médecin.

Que faire contre la fièvre ?

Les compresses froides peuvent aider à abaisser la fièvre. Imbibez deux serviettes avec de l’eau et du vinaigre, et placez-les autour des mollets. Enveloppez-vous dans une serviette éponge et couvrez-vous. Changez les compresses une fois que celles-ci se sont réchauffées.

Que faire contre le rhume ?

Dissolvez une cuillerée à thé de sel dans un litre d’eau. Rincez-vous le nez avec cette solution. Cela permet d’éliminer les virus et bactéries des fosses nasales.

Que faire contre la toux ?

La toux se produit de manière réflexe. L’organisme tente d’extraire les corps étrangers des voies respiratoires. Un rhume ou une grippe commence généralement par une toux d’irritation sèche, qui fait ensuite place à une toux grasse.

En cas de toux sèche, du lait tiède avec du miel, ainsi qu’une tisane de plantain ou de cynorhodon réduisent l’irritation. Les infusions de primevère, de fenouil, d’anis ou de thym conviennent mieux contre la toux grasse.

Que faire contre les maux de gorge ?

Les infusions de camomille, de sauge et de thym soulagent l’inflammation – de même que le lait chaud avec du miel. Les bonbons aux herbes et au miel aident également à soulager les maux de gorge. Ils stimulent l’activité des glandes salivaires, de sorte que la gorge ne se dessèche pas.

De nombreuses plantes médicinales permettent de lutter contre les symptômes du rhume. Comment agissent-elles dans le corps ?

Lierre

Les feuilles contiennent des saponines qui fluidifient les sécrétions bronchiques. L’extrait de lierre dilate également les bronches, ce qui soulage la toux. Le lierre peut être pris sous forme de jus, de gouttes ou de comprimés.

Sauge

Les tanins tuent les germes et protègent les muqueuses de la bouche et de la gorge. L’infusion de sauge chaude se prête donc particulièrement bien aux gargarismes. Les bonbons soulagent les maux de gorge.

Eucalyptus

Le myrtol et le cinéol ont un effet expectorant et antispasmodique. L’huile essentielle présente dans la plante a également un effet rafraîchissant. L’eucalyptus peut être absorbé par la peau et par les voies respiratoires – sous forme de bain d’huiles ou de baume.
Primevères
Les fleurs et les racines de primevères peuvent être consommées sous forme de tisane. Ils irritent l’estomac, entraînant la formation de nouveau mucus dans les bronches. Celui-ci est plus facile à expectorer.
Tilleul

Les mucilages protègent le pharynx et soulagent la toux.

Mousse d’Islande
L’infusion et les pastilles forment une couche protectrice sur les muqueuses irritées, qui soulage la toux sèche.
Echinacée
L’échinacée stimule le système immunitaire en activant les phagocytes dans le sang et les tissus. Cette plante est également utilisée en cas d’infections.
Thym

L’huile essentielle ou l’infusion de thym a un effet expectorant. Celui-ci combat les infections bactériennes des voies respiratoires. En cas de toux sèche et de coqueluche, le thym a un effet antispasmodique.

Conseil : Vous pouvez combiner différentes herbes pour augmenter leur efficacité.

Une assurance optimale

9 Article