Jeûne intermittent : méthodes et intérêt

Dans le jeûne intermittent, le rythme habituel des repas est interrompu par de longues périodes sans prise de nourriture. Nous présentons le régime 5:2 et la méthode 16:8 et montrons les avantages qu’apporte ce mode de nutrition.

26.01.2022 Carmen Schmidli

Quand on jeûne, on renonce pendant un certain temps, en partie ou totalement, aux aliments et aux boissons sucrées ou alcoolisées. Mais il existe différentes formes de jeûne.

Ces dernières années, l’opinion publique s’est concentrée sur le jeûne intermittent, aussi appelé jeûne par intervalles. La prise régulière d’aliments est entrecoupée de phases de jeûne récurrentes. L’objectif du jeûne intermittent est de réguler le poids à long terme.

Les différentes méthodes de jeûne intermittent

Le régime 5:2

L’une des formes connues est le régime 5:2. Pendant cinq jours, on mange comme d’habitude. Pour ce faire, il convient de suivre les conseils pour une alimentation équilibrée. Les deux autres jours de la semaine, on réduit la prise d’aliments à environ un quart des apports caloriques ordinaires. Pour la plupart des personnes, cela correspond à un apport énergétique d’environ 500 kcal. 

Vers l’article de blog « Conseils pour une alimentation équilibrée »

La méthode 16:8

Une autre variante du jeûne intermittent est la méthode 16:8. La période de la journée pendant laquelle on mange est limitée à 8 heures. Les 16 heures qui suivent, on renonce à toute alimentation solide ainsi qu’aux boissons caloriques. Par exemple, les personnes qui soupent à 19 heures, peuvent planifier leur prochain repas à partir de 11 heures. Pendant le week-end, soit on mange comme d’habitude, soit on conserve ce rythme 16:8.

La suppression du dîner 

On peut aussi considérer la suppression du dîner comme une variante du jeûne intermittent. Certains jours, le repas du soir est éliminé. De ce fait, on ne mange pas pendant environ 14 heures.

Femmes vs. hommes

Jeûner peut perturber l’équilibre hormonal. Cet effet est plus marqué chez les femmes que chez les hommes. Tout le monde ne réagit toutefois pas avec la même intensité. C’est pourquoi il est important d’écouter son corps. Et de consulter un ou une gynécologue en cas de besoin.

Quels sont les arguments en faveur du jeûne intermittent ?

A notre époque, il est quasiment possible de manger à toute heure du jour et de la nuit, très rapidement et à moindres frais. La tentation est partout. Cependant, si notre corps est alimenté en permanence, il n’a plus aucune raison de puiser dans ses réserves. Les calories superflues sont alors transformées en graisses de dépôt dans l’organisme. Et le poids corporel augmente. Dans le jeûne intermittent, l’organisme est obligé de solliciter ses réserves pendant une certaine période. C’est l’avantage de ce type de jeûne. Car une chose est certaine, notre corps n’a pas besoin d’être en permanence alimenté. Trois repas principaux sont en général suffisants, avec si besoin deux en-cas.

Vous avez des questions sur votre nutrition ou votre poids ?

Nos conseillères et conseillers en santé sont là pour vous aider. Chez nous, vous obtenez des informations et des conseils sur l’alimentation équilibrée et le contrôle du poids.

Informations complémentaires sur les conseils de santé

Quels sont les inconvénients du jeûne intermittent ?

Il n’existe actuellement aucune étude portant sur le long terme qui permette d’exclure d’éventuels effets négatifs sur la santé. On ne sait pas très bien si, à long terme, les besoins nutritionnels de l’organisme sont couverts malgré les phases de jeûne. On ne peut encore évaluer de façon définitive si cette méthode de régulation du poids est meilleure que les autres. L’influence du jeûne intermittent sur le développement de troubles alimentaires n’a pas encore été non plus déterminée.

À qui le jeûne intermittent ne convient-il pas ?

Le jeûne intermittent ne convient pas aux femmes enceintes et allaitantes. En effet, pendant cette période, privilégier une alimentation équilibrée comprenant tous les micronutriments revêt une importance particulière. Elle constitue la base pour garantir un développement en bonne santé de l’enfant.

Au même titre, les enfants ne devraient pas jeûner. Ils ont besoin d’un bon approvisionnement en nutriments pour grandir et que leur corps se développe de manière optimale.

Les personnes qui souffrent d’une maladie chronique telle que le diabète de type 2, qui prennent des médicaments ou qui désirent avoir un enfant, devraient impérativement parler au préalable de leurs intentions de jeûne à un médecin.

Continuer à lire

Low carb : l’alimentation pauvre en glucides
Le low carb est tendance. Mais une alimentation pauvre en glucides est-elle saine ? Nos explications.
12 mars 2021

Quand maigrir devient facile
Les programmes en ligne facilitent la perte de poids et contiennent infos précieuses et conseils pratiques pour un style de vie équilibré.
30 mai 2022 10 minutes

Newsletter

Apprenez-en plus sur les thèmes importants liés à la santé et obtenez toutes les informations sur nos offres attrayantes, tout simplement par e-mail. Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter:

Envoyer

Merci pour votre inscription.
Vous venez de recevoir un e-mail avec un lien de confirmation. Veuillez cliquer sur ce lien pour finaliser votre inscription.

Malheureusement, une erreur s’est produite.

Vos données n’ont pas pu être transmises. Veuillez réessayer ultérieurement.