Allergie : symptômes et traitement

De nombreuses personnes sont touchées par une allergie. Mais quels types d’allergies existent et que faire pour aller mieux ? Informez-vous sur les éléments déclencheurs et les signes d’une allergie. Découvrez également comment traiter les allergies.

22.02.2024 Imke Schmitz 5 minutes

Qu’est-ce qu’une allergie ?

En cas d’allergie, notre système immunitaire réagit d’une manière hypersensible à des substances étrangères pourtant inoffensives. Le système immunitaire produit des anticorps contre les éléments déclencheurs, appelés allergènes. Il s’agit souvent de protéines végétales ou animales, telles que le pollen ou des aliments. Si les anticorps entrent en contact avec les protéines, de l’histamine est alors sécrétée. Ce neurotransmetteur déclenche les symptômes allergiques.

L’élément qui déclenche une réaction allergique chez une personne peut être bien toléré par une autre personne. Chaque forme d’allergie a des symptômes spécifiques, qui peuvent aller de troubles légers à des réactions graves. Les allergies sévères ont d’importantes répercussions sur le quotidien des personnes concernées, qui doivent adapter leur style de vie selon le type d’allergie.

Mais comment surviennent les allergies ? On ne sait pas vraiment pourquoi certaines personnes développent des allergies et d’autres pas. Des facteurs génétiques et environnementaux, ainsi que le mode de vie peuvent jouer un rôle dans l’apparition d’une allergie. Les chercheurs supposent que c’est un mélange de plusieurs causes qui en est à l’origine.

Quels sont les types d’allergies ?

Il existe de nombreux types d’allergies. Les plus fréquents sont notamment l’allergie au pollen (rhume des foins), qui survient principalement au printemps et en été, quand arbres, herbacées et graminées sont en fleur. L’allergie aux animaux est elle aussi fréquente, tout comme l’allergie aux acariens. Les allergies alimentaires et les allergies de contact (p. ex. aux parfums) concernent également de nombreuses personnes. Les allergies aux piqûres d’insectes et aux médicaments sont plus rares, mais souvent très dangereuses. Chacune de ces allergies a des causes et des symptômes spécifiques, qui nécessitent des stratégies de traitement individuelles.

Il existe des tableaux au sujet de l’allergie au pollen, l’une des plus fréquentes, qui vous informent sur les possibles allergies croisées. Une allergie croisée est une confusion du système immunitaire. Les personnes sensibles à des allergènes présents dans l’air peuvent développer avec le temps une allergie alimentaire secondaire. La raison : certaines structures de protéines présentes, par exemple, dans le pollen et certains aliments sont très similaires.

Conseil : si vous êtes allergique à certains types de pollens ou d’insectes, il peut être utile de jeter un œil au calendrier des allergies. Il vous permet de connaître les allergènes auxquels vous devrez faire face pendant les différents mois de l’année.

Allergie : quels symptômes ?

Les symptômes d’une allergie peuvent varier selon son type et sa nature. Il existe cependant des signes généraux auxquels prêter attention :

  • Éternuements
  • Yeux rouges, larmoyants
  • Sensation d’oppression au niveau de la poitrine
  • Halètements
  • Picotements dans la bouche
  • Gonflement de la langue ou des lèvres
  • Rougeurs cutanées
  • Urticaire
  • Démangeaisons
  • Nausées
  • Douleurs abdominales
  • Dans les cas graves : asthme, choc cardio-vasculaire

Allergies et intolérances

Les allergies et les intolérances nuisent toutes à notre bien-être, mais il existe toutefois des différences entre elles. Une allergie est une réaction du système immunitaire à une substance qui est inoffensive pour la plupart des gens. En cas de contact avec l’allergène, le système immunitaire réagit de manière excessive.

Les intolérances, en revanche, ne sont pas des réactions immunitaires. Elles surviennent quand l’organisme rencontre des difficultés à digérer correctement certains aliments ou certains composants. L’absence d’une certaine enzyme peut en être la cause. Un exemple classique est l’intolérance au lactose, c’est-à-dire quand l’organisme ne digère pas correctement le sucre contenu dans le lait (lactose) parce qu’il ne produit pas suffisamment d’enzyme lactase. 

Quels sont les types d’allergies ?

Les allergies sont complexes et se manifestent sous différentes formes. Celles-ci dépendent de la façon dont le système immunitaire réagit et du moment de la réaction. Concrètement, quels sont les quatre types d’allergies ?

Allergie de type I : réaction immédiate

L’allergie de type I est la plus fréquente. Les personnes concernées produisent des anticorps IgE contre les allergènes qui les affectent. Ces anticorps nous défendent habituellement contre les parasites. En cas d’allergie de type I, le système immunitaire réagit en quelques minutes après un contact avec les allergènes. Il peut s’agir de pollen, de poils d’animaux et d’aliments, mais aussi de venin d’abeille ou de guêpe.

Allergie de type II : cytotoxique

Dans ce cas, les allergènes se fixent sur les cellules endogènes qui sont attaquées par le système immunitaire. La réaction survient généralement dans les premières minutes ou les premières heures suivant le contact. Les éléments déclencheurs peuvent être des transfusions sanguines ou des médicaments (comme les anti-douleurs ou les antibiotiques).

Allergie de type III : réaction par complexes immuns

Dans ce cas, des complexes composés d’anticorps IgG, IgA et IgM et d’allergènes se forment dans le sang après plusieurs heures. Ces complexes peuvent conduire à des inflammations des vaisseaux sanguins si la réponse immunitaire ne parvient pas à les éliminer. Les allergies de type III sont plutôt rares. Elles sont déclenchées par des médicaments et certains venins, tels que ceux de serpents.

Allergie de type IV : allergie retardée cellulaire

Dans ce type d’allergie, la réaction survient généralement entre les douze premières heures et les trois jours qui suivent le contact avec l’allergène. Les cellules immunitaires (cellules T) stimulent le système immunitaire. Les allergies de contact en sont un exemple typique. Une éruption cutanée apparaît quand une partie du corps entre en contact avec un allergène donné (p. ex. le nickel).

Qu’est-ce qu’un choc anaphylactique ?

Un choc anaphylactique est une réaction allergique grave et potentiellement mortelle qui nécessite une aide médicale d’urgence. Cette réaction est aussi appelée anaphylaxie. Les symptômes possibles d’un choc anaphylactique sont une détresse respiratoire, une chute de tension, des vertiges ou une perte de connaissance, une éruption cutanée, des troubles digestifs, des nausées ou de la diarrhée. Plusieurs organes réagissent généralement en même temps, comme les poumons, le circuit cardio-vasculaire et la peau.

Si vous présentez un risque d’anaphylaxie, ayez toujours sur vous un kit d’urgence en cas d’allergie. Ce kit devrait contenir des comprimés contre l’allergie et un auto-injecteur d’adrénaline, ainsi que tout autre médicament prescrit votre médecin à cet effet.

Test d’allergie : comment établir un diagnostic ?

Les médecins ont recours à des tests spécifiques dans le cadre du diagnostic allergique. L’une des méthodes les plus courantes est le test cutané (prick test), qui permet de vérifier avec fiabilité l’existence d’allergies. Dans le cadre de ce test, le personnel spécialisé applique une petite quantité de différents allergènes sur la peau et la pique légèrement pour les faire pénétrer. Si la peau réagit par des rougeurs ou un gonflement, il existe une allergie à la substance en question.

Parmi les autres possibilités de constater une allergie sous surveillance médicale, on recense :

  • Le test sanguin : Le sang est analysé pour détecter certains anticorps IgE produits par l’organisme en cas de réaction allergique. Une valeur accrue constitue un signe d’allergie.
  • Le test de provocation : Les allergènes suspectés sont déposés sur les muqueuses nasales, inhalés ou ingérés. Les réactions sont répertoriées. Ce test sert à diagnostiquer les allergies des voies respiratoires, aux médicaments et aux aliments.
  • Le test épicutané : Les allergènes testés sont posés sur le dos à l’aide d’un patch et observés pendant un ou deux jours. Le test épicutané sert à identifier les allergies de contact.
  • Le test respiratoire à l’hydrogène : Identifie les affections intestinales, par exemple une intolérance au lactose ou au fructose.

Allergie : comment la traiter ?

Il existe différentes méthodes pour traiter les allergies. La mesure la plus importante : éviter les allergènes à tout prix. Un anti-allergique, également appelé antihistaminique, peut également atténuer les symptômes de l’allergie, tels que les éternuements et les démangeaisons. Ce médicament bloque l’effet de l’histamine, une substance libérée par l’organisme lors d’une réaction allergique. Les antihistaminiques existent sous différentes formes, par exemple en comprimés, sprays nasaux ou gouttes oculaires. Outre les antihistaminiques, il existe aussi des sprays nasaux à base de corticoïdes, qui aident en cas de rhume des foins, ainsi que des crèmes spéciales. Ces dernières sont surtout utilisées lorsque l’allergie déclenche une éruption cutanée.

Il est également possible de réaliser une désensibilisation dans certains cas. Pour ce faire, le médecin traitant expose la personne concernée de manière ciblée à un allergène, dont il augmente la dose progressivement. Lorsque la dose la plus élevée encore tolérée est atteinte, il l’administre à la patiente ou au patient une fois par mois. L’objectif est d’atténuer les symptômes ou, dans l’idéal, de les faire totalement disparaître.

Vous soupçonnez une allergie ? Parlez-en à votre médecin. En fonction du diagnostic, elle ou il établira un plan de traitement pour vous accompagner au quotidien.

Traiter les allergies – avec la médecine complémentaire aussi ?

Les méthodes thérapeutiques alternatives peuvent constituer un complément essentiel au traitement des allergies. Les effets de l’acupuncture sur les allergies et l’asthme, par exemple, ont été prouvés scientifiquement. Étant donné que le stress est susceptible d’aggraver les réactions allergiques, des techniques de relaxation comme le MBSR et le yoga peuvent également améliorer le bien-être. COMPLETA vous soutient par diverses participations.

COMPLETA

Toutes les prestations TOP et SANA avec des remboursements parfois plus élevés.

Continuer à lire

Désensibilisation : comment vous débarrasser d’allergies
La désensibilisation permet de lutter contre les causes de certaines allergies. L’astuce : le système immunitaire apprend à tolérer l’allergène.
25 mars 2022 4 minutes

Allergie au pollen : que faire ?
Que faire contre une allergie au pollen et quels en sont les symptômes ? Informez-vous sur le rhume des foins.
5 mars 2024 5 minutes

Newsletter

Tous les mois, apprenez-en plus sur les thèmes importants liés à la santé et obtenez toutes les informations sur les offres attrayantes des sociétés du Groupe Helsana * tout simplement par e-mail. Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter:

Envoyer

Merci pour votre inscription.
Vous venez de recevoir un e-mail avec un lien de confirmation. Veuillez cliquer sur ce lien pour finaliser votre inscription.

Malheureusement, une erreur s’est produite.

Vos données n’ont pas pu être transmises. Veuillez réessayer ultérieurement.

* Le Groupe Helsana comprend Helsana Assurances SA, Helsana Assurances complémentaires SA et Helsana Accidents SA.