Magazine clients

Magazine clients Senso

Helsana prend le pouls de la Suisse

Les traitements médicaux et les prescriptions de médicaments sont-ils judicieux en Suisse? La qualité des soins est-elle correcte? C’est à ce genre de questions que tente de répondre le centre d’études d’Helsana, le plus grand du genre.

Schweizer Karte
Quels médicaments génèrent les coûts les plus élevés et pourquoi? L’automne dernier, Helsana a publié pour la seconde fois un rapport détaillé sur les médicaments, qui examine notamment cette question. Le public spécialisé et les médias attendaient ce rapport avec impatience et en ont débattu les résultats dès sa publication. La troisième édition est en gestation et l’écho sera probablement de nouveau considérable. Avec ce rapport sur les médicaments, Helsana entend créer la transparence dans le domaine de la fourniture de médicaments. Cette analyse, qui porte sur l’évolution de la consommation et des coûts sur le marché suisse des médicaments, est unique dans notre pays.

Le rapport sur les médicaments est l’une des nombreuses études publiées chaque année par l’équipe Sciences de la santé dirigée par Oliver Reich. Ces dernières années, l’équipe a notamment constaté que les médecins optent trop rapidement pour la coronarographie, qu’un contrôle régulier de l’état de santé est vital chez les diabétiques et que les problèmes psychiques passent bien trop souvent inaperçus chez les femmes enceintes.

Un engagement sur le long terme

«Le but de nos études est d’améliorer les soins médicaux, explique Oliver Reich. On pense souvent que les assureurs-maladie ne songent qu’à réduire les coûts au minimum et à priver les patients de traitements efficaces ou coûteux.» C’est une vision des choses très simpliste. «Nous devons aller plus loin dans notre réflexion. Nous voulons en effet améliorer la santé des clients avant qu’ils ne tombent malades. Nous voulons aussi, en cas de maladie, pouvoir leur offrir des soins médicaux appropriés», explique Oliver Reich, qui poursuit: «Nous entendons par là des soins efficaces et de qualité mais aussi prodigués au meilleur prix.» C’est exactement à cela qu’Helsana entend contribuer à travers ses études.

Dans le cadre des recherches sur les services de santé, l’équipe d’Helsana étudie le quotidien médical, analyse la qualité des examens et aide les patients autant que les médecins avec ses résultats. Les experts se penchent par ailleurs, données à l’appui, sur des thèmes de politique de santé et apportent de la transparence dans le secteur de la santé.

Ces recherches sont fondées sur les données d’Helsana. «Par notre taille, nous disposons d’une énorme quantité de données. Leur analyse nous permet de répondre à des questions importantes et de les étayer de chiffres pertinents», souligne le responsable Sciences de la santé. Il va sans dire que les données sont traitées avec le plus grand soin. «La protection des données est garantie en tout temps. Nous ne travaillons que sur des données anonymisées.»

Les sujets analysés par Helsana sont souvent issus du quotidien médical ou liés à des appels d’offres d’institutions; ils nous sont aussi quelquefois confiés par des universités ou des entreprises industrielles. L’intérêt que nos études suscitent dans les milieux les plus divers montre combien le besoin d’études fondées est important dans le secteur de la santé. «Certaines de nos études peuvent même être financées par des mandats externes et des fonds de recherche. Notre travail d’analyse est de plus en plus demandé», estime Oliver Reich. Pour que ses études puissent donner matière à réflexion, Helsana publie tous ses rapports dans des magazines scientifiques tout en informant les experts et les médias de référence. «Si nous voulons améliorer les soins de santé, il faut que nos études soient connues du plus grand nombre et que leurs thèmes soient débattus et approfondis, souligne encore Oliver Reich. C’est la seule façon de faire pour changer réellement les choses.»

Texte: Daliah Kremer


Études Helsana sur les soins de santé en Suisse

Helsana étudie les soins de santé dans toutes les régions de Suisse, en examinant notamment les thèmes suivants:

Directives internationales pour les patients diabétiques

Les patients diabétiques soignés selon les directives recommandées doivent se rendre moins souvent à l’hôpital que les autres patients diabétiques. Il est donc essentiel de souligner l’importance de ces directives.

Vers l'étude (seulement en anglais)

Examens de coronarographie

Les médecins optent trop rapidement pour la coronarographie. Un examen qui est potentiellement néfaste pour la santé et qui génère des coûts superflus car il n’est pas toujours utile.

Vers l'étude (seulement en anglais)

Combien de médicaments à la fois?

De nombreux patients âgés prennent cinq médicaments, voire davantage. Cela accroît le risque d’effets secondaires en raison d’interactions néfastes des différents médicaments. La délivrance doit donc être mieux gérée et contrôlée.

Vers l'étude (seulement en anglais)

Quel est l’intérêt des modèles Managed Care?

Les patients ayant opté pour un modèle Managed Care bénéficient de meilleurs soins médicaux et contribuent à réduire les coûts. Il faut donc encourager et renforcer encore davantage les soins intégrés.

Vers l'étude (seulement en anglais)

Autre médication lors d’un séjour hospitalier

Les changements de médication sont monnaie courante chez les patients hospitalisés. Les risques? Des coûts plus élevés et des effets indésirables. Ces changements n’ont pas forcément que des motivations cliniques.

Vers l'étude (seulement en anglais)