Accident de voiture à l’étranger : que faire ?

Les accidents de la circulation à l’étranger peuvent être de véritables défis. Voici la bonne conduite à adopter.

Les réglementations diffèrent parfois entre l’étranger et la Suisse. Renseignez-vous en amont sur la bonne conduite à adopter sur les routes étrangères. De manière générale, adoptez les principes suivants :

  • Sécurisez le lieu de l’accident : activez vos feux de détresse, mettez votre gilet de sécurité et placez le triangle de panne bien en évidence.
  • Regardez si des personnes sont blessées.
  • Si c’est le cas, alertez si besoin les services d’urgence et prodiguez les premiers soins.
  • Vérifiez si le véhicule présente des dommages. Photographiez-les.
  • Si les parties n’arrivent pas à se mettre d’accord, impliquez la police.
  • Remplissez le constat européen d’accident et informez votre assurance du cas.
Faits et conseils sur les premiers secours

Bon à savoir

L’évaluation juridique de l’accident est réalisée sur la base de la législation du pays où l’accident est survenu. En cas de litige, vous devez faire valoir vos droits dans ce pays. Une assurance de protection juridique de circulation valable à l’étranger est donc conseillée.

Ne signez jamais un document rédigé dans une langue que vous ne comprenez pas. Le constat européen d’accident fait exception. Il est structuré de manière identique dans toutes les langues.

Ne reconnaissez pas votre responsabilité sur le lieu de l’accident.

Constat européen d’accident

Le constat européen d’accident est un formulaire standardisé. Son contenu et sa structure sont identiques dans toutes les langues, il peut donc aussi aider pour la traduction. En cas d’accident, le constat vous aide à saisir toutes les informations importantes pour l’assurance. Outre le déroulement de l’accident et les dommages occasionnés, vous y saisissez les données personnelles des parties impliquées.

Vous pouvez commander le constat européen d’accident auprès de votre assurance ou de la police.

Exemple de constat européen d’accident (ne peut pas être utilisé)

L’équipement à toujours avoir dans votre voiture :

  • Constat européen d’accident
  • Gilets de sécurité pour l’ensemble des occupants et occupantes du véhicule
  • Triangle de panne
  • Pharmacie de secours

Qui devez-vous informer ?

  • Assureur-accidents ou maladie : signalez les blessures qui vous ont été causées lors de l’accident.
  • Assureur casco : il s’occupe du cas pour le véhicule sinistré.
  • Centrale d’appels d’urgence Helsana : pour que vous n’ayez pas à verser de caution à l’hôpital, nous transmettons une garantie de prise en charge des coûts. Si un rapatriement à votre domicile est nécessaire pour des raisons médicales, nous nous occupons de l’organisation dans le cadre de votre couverture d’assurance.
  • Dépannage ou assurance voyage : ils organisent si nécessaire le transport du véhicule.
  • Assurance protection juridique : si l’une des parties fait valoir des prétentions contre vous.
Annoncer un cas de protection juridique

Protection juridique de circulation Helsana Advocare EXTRA

En cas de contentieux au volant, vous disposez d’une couverture à hauteur d’un million de francs pour les frais d’avocat et de justice. Hors d’Europe, vous recevez jusqu’à 100 000 francs.

Sont couverts, entre autres, les litiges suivants :

  • Revendication de prétentions en dommages-intérêts
  • Litiges contractuels
  • Défense en cas de procédure pénale

Vous avez des questions ?

Nous nous ferons un plaisir de vous aider.