«Je ne pouvais pas y croire»

Le petit Lenio*, âgé de 4 ans, souffre depuis longtemps de verrues plantaires. Malgré un traitement médical, elles réapparaissaient constamment. Sa mère a demandé l’aide au Centre de conseil pour la médecine complémentaire d’Helsana.

Kundenbeispiel Beratungstelefon Komplementärmedizin

Lenio* n’aime pas parler de ses verrues. Il les trouve bêtes, moches et en a assez de les soigner sans arrêt. Que faire? «Les brûler n’a rien changé. Un mois plus tard, elles étaient de retour», raconte Isabelle, la mère de Lenio. La visite chez un guérisseur n’a pas non plus été concluante. «Je cherchais une nouvelle approche globale. Les traitements répétitifs étaient très pénibles pour Lenio.»

Isabelle s’est adressée au conseil par téléphone en matière de médecine complémentaire, une offre gratuite d’Helsana. «Nous avons discuté des traitements alternatifs, sur la base des antécédents de Lenio et de ses douleurs. À la fin, j’avais l’adresse de plusieurs naturopathes reconnus. Je n’avais plus qu’à fixer un rendez-vous.»

Réaction tardive

Isabelle a choisi une naturopathe dans la commune voisine. Celle-ci a découvert que l’équilibre de la flore intestinale du petit garçon est perturbé et que son système immunitaire doit être renforcé. «Lenio avait souvent mal au ventre après le petit déjeuner. Il a renoncé pendant un certain temps au lait de vache et grâce aux médicaments homéopathiques, tout s’est rétabli.» Après deux séances de biorésonance, les verrues ont disparu, elles aussi. «Je ne pouvais pas y croire et la rapidité de l’évolution m’a surprise.» La famille est heureuse que ce chapitre soit enfin clos. «Je regrette d’avoir essayé si longtemps diverses méthodes, au lieu de me faire conseiller par un expert neutre. Nous aurions pu éviter des frais et des désagréments inutiles.»

*Lenio et sa famille sont assurés auprès du Groupe Helsana, mais souhaitent garder l’anonymat.