Magazine clients

Magazine clients Senso

Comment bien choisir mon hôspital?

Avant un séjour en clinique, il vaut la peine de bien se renseigner afin de prendre sa décision en toute connaissance de cause. En effet, l’hôpital le plus proche n’est pas forcément le mieux adapté.

Trouver l'hôptal adapté

Cliquer pour agrandir (PDF, 6MB)

Les hôpitaux suisses font bonne figure en comparaison internationale, que ce soit au niveau de la qualité médicale que du facteur bien-être, comme l’attestent les résultats d’une étude Helsana sur la satisfaction des patients envers les hôpitaux.

Il existe toutefois des différences. Pour les séjours hospitaliers planifiés, il est donc important de bien s’informer et d’étudier tranquillement les différentes options. Le nombre de cas donne une indication de la qualité médicale, notamment dans le cas d’interventions et de traitements relativement complexes: plus un hôpital réalise une opération, meilleures sont les perspectives de succès, comme le confirment de nombreuses études. L’Office fédéral de la santé publique a publié le nombre de cas et de décès des 158 hôpitaux de soins aigus en Suisse sur son site www.bag.admin.ch/kvspi. L’interprétation de ces résultats est toutefois complexe, même pour les spécialistes, car de nombreux critères ne sont pas pris en compte. Les hôpitaux publics, privés et universitaires se différenciant les uns des autres à maints égards, les profanes devraient en discuter avec leur médecin.

Évaluer la qualité

L’Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et cliniques (ANQ) planche sur une évaluation comparative plus globale et donc plus fiable. Elle souhaite publier des données plus détaillées ces prochaines années. Les brochures et sites Internet des hôpitaux fournissent d’autres informations utiles et permettent notamment de savoir à quel(s) aspect(s) un hôpital accorde une importance particulière,ses spécialités et s’il est par exemple à caractère laïc ou axé sur la médecine complémentaire.Les labels de qualité objectifs comme «Sanacert», «centre de sénologie certifié» ou «centre de traumatologie certifi é» sont utiles, mais pas très répandus.

Dans certaines circonstances, les patients devraient également jeter un regard au-delà de nos frontières, notamment s’ils ont conclu une assurance complémentaire d’hospitalisation Hospital. Helsana travaille par exemple depuis quelque temps avec la clinique Martini à Hambourg, spécialisée dans le cancer de la prostate, qui affiche un taux de réussite particulièrement élevé.

Texte: Julia Franke