Rapport sur les médicaments : médication des patientsde soins à domicile et les psychostimulants

Le rapport sur les médicaments 2020 contient des analyses sur la médication des patientes et patients de soins à domicile et sur les psychostimulants. Helsana entend créer ainsi contribuer à améliorer les soins dispensés à ses clientes et clients.

Le nouveau rapport sur les médicaments d’Helsana le montre : le coût des médicaments à la charge de l’assurance de base s’est élevé à 7,6 milliards de francs en 2019 et s’est stabilisé par rapport à 2018. Le nombre de nouveaux médicaments mis sur le marché a diminué, et l’expiration de brevets ainsi que le contrôle des prix de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) ont eu pour effet de réduire les coûts. Cependant, de nouveaux médicaments onéreux entraînent très rapidement une énorme croissance des coûts, comme le montre par exemple l’évolution concernant les médicaments contre le cancer. La septième édition du rapport sur les médicaments d’Helsana se concentre en outre sur les analyses de la médication des patientes et patients de soins à domicile, et sur les psychostimulants.

Les patientes et patients de soins à domicile prennent de dangereux cocktails de médicaments

Désireuses de passer leurs vieux jours à leur domicile, de plus en plus de personnes font appel à des prestations d’aide et de soins à domicile. Les données des décomptes d’Helsana ont permis d’analyser en profondeur la médication des patientes et patients de soins à domicile. Il s’avère que les achats de médicaments connaissent une hausse vertigineuse depuis 2013. Le nombre de médicaments pris par personne est problématique, il est en moyenne de 16. Il s’agit notamment de médicaments comme les somnifères qui, selon les directives, constituent une médication potentiellement inappropriée (MPI). Il est démontré que les MPI sont associées à une augmentation des effets indésirables des médicaments, à un risque accru d’hospitalisation et à une mortalité élevée. Il est donc important d’effectuer une vérification périodique et systématique des médicaments prescrits.

Une seconde analyse a étudié l’utilisation de psychostimulants comme la ritaline pour le traitement du déficit d’attention/trouble de l’hyperactivité (TDAH) ou encore de la narcolepsie (communément appelée maladie du sommeil). Il s’avère que de plus en plus d’adultes y ont recours : la hausse particulièrement importante parmi les jeunes pourrait indiquer un accroissement de la charge subie dans les études et au sein de la société.

Rapport sur les médicaments : accroître la transparence de l’approvisionnement en médicaments

Le rapport contient des évaluations sur les développements du marché qui reposent sur des données de décomptes anonymisées et forgent une image représentative du nombre de consommateurs de médicaments et des coûts qui en résultent. Il inclut en outre l’analyse détaillée d’indications ou de groupes de médicaments choisis. Nous veillons avant tout à fournir une présentation transparente de l’évolution réelle.

Archives

Le rapport sur les médicaments d’Helsana est unique en son genre à l’échelle du pays. Il fournit un aperçu détaillé de l’approvisionnement en médicaments en Suisse. Helsana l’élabore en coopération avec l’Hôpital universitaire de Bâle (USB) et l’Institut de médecine pharmaceutique de l’université de Bâle (ECPM).

Le rapport est rédigé en allemand. La préface et le résumé sont disponibles en allemand, en français et en anglais.

Vous avez des questions ?

Nous nous ferons un plaisir de vous aider.