Vue d’ensemble

Surmonter la peur de voler

Sudation, cœur qui s’emballe, panique : si vous ressentez ces symptômes dans un avion, vous souffrez d’aviophobie. Conseils pour vous préparer et aide de la médecine complémentaire.

La situation suivante vous est-elle familière ? Vous vous réjouissez de partir en vacances, mais au moment de monter dans l’avion, un drôle de sentiment vous envahit. A peine l’avion a-t-il décollé que vous commencez à transpirer, votre cœur bat la chamade et vous commencez à paniquer. Environ 10% de la population suisse souffre de la peur de prendre l’avion, ou aviophobie. Pour surmonter cette angoisse, une bonne préparation, des méthodes de relaxation et des moyens de la médecine complémentaire sont utiles. En cas de forte aviophobie ou d’angoisses insurmontables, suivre un séminaire spécifique s’impose.

Bouclez votre valise la veille pour ne pas stresser davantage le jour du départ
Essayez d’être le plus calme possible le jour du départ. Pour éviter un stress inutile, réglez les formalités la veille. Rassemblez votre nécessaire de voyage le soir précédent afin de ne pas devoir tout rassembler le jour même. Placez vos billets d’avion et documents d’identité dans votre sac, à portée de main. Arrivez suffisamment tôt à l’aéroport pour gagner en assurance.
Portez des vêtements amples
Vos habits aussi peuvent contribuer à votre bien-être. Préférez des vêtements confortables et amples. Vous pourrez ainsi respirer librement. Ne portez pas de cravate, ouvrez votre col et desserrez votre ceinture. Cette dernière exerce une pression sur votre ventre, qui est déjà chamboulé. Pour ne pas avoir froid, prévoyez plutôt plusieurs couches. La nervosité entraîne en effet une hausse de la sudation.
Divertissez-vous
Un vol peut être long. Pour ne pas cogiter inutilement, pensez à prendre de quoi vous divertir, par exemple votre musique préférée ou un livre captivant.
Faites-vous accompagner
Une personne de confiance à vos côtés peut vous parler et vous tenir la main dans les moments les plus désagréables. Cela vous donnera un sentiment de sécurité et vous permettra de vous détendre. Un accompagnant est aussi une source de distraction.
Préférez un siège côté couloir
Si l’étroitesse de la cabine d’un avion vous angoisse, préférez un siège côté couloir. Vous pouvez ainsi plus facilement vous lever et détendre vos jambes. Un siège côté couloir est aussi conseillé si vous souffrez de vertige, car vous évitez ainsi de regarder par la fenêtre. De préférence, optez pour un siège au milieu de la cabine, à la hauteur des ailes. Le vol y est plus tranquille et vous ressentez moins les effets des oscillations et des virages.
La médecine complémentaire à la rescousse

Les fleurs de Bach, aussi appelées Rescue, ou d’autres médicaments phytothérapeutiques peuvent vous aider à garder votre calme. La passiflore, la valériane, la lavande, l’aconit ou le kava (Piper methysticum) ont un effet relaxant et apaisant. Ces herbes médicinales ont un effet préventif et soulage les troubles aigus. Le sel de Schüssler N° 5, Kalium phosphoricum, est utilisé contre les angoisses et peut les atténuer. Votre naturopathe ou votre droguiste vous conseillera volontiers pour trouver le moyen qui vous convient le mieux.

Effectuez en plus des exercices respiratoires et de relaxation, par exemple un training autogène. D’autres méthodes de relaxation peuvent contribuer à surmonter l’aviophobie.

Mots-clés

Article suivant

Quel est votre âge biologique ?

L’âge ne dépend pas seulement de l’année de naissance. Chacun a aussi un âge biologique qui est influencé par le mode de vie.

Hypertension artérielle – sournoise et dangereuse

Une tension artérielle trop élevée endommage le cœur et les vaisseaux sanguins. Un traitement systématique et notre soutien sont capitaux.

Des questions sur la médecine complémentaire ?

Comment soigner les migraines, problèmes de dos et autres douleurs ? Pour le savoir, téléphonez à nos experts.