Votre taux de fer est-il bon ?

Le fer est vital pour notre organisme. Il assure le transport de l’oxygène dans les organes et cellules et aide les défenses immunitaires. Quelle quantité quotidienne en faut-il ? Et comment déterminer le taux de fer ?

18.03.2021

Daniela Schori

L’oligo-élément qu’est le fer a pour principale fonction le transport de l’oxygène dans le sang et vers les cellules, où il est transformé en énergie. Le fer apporte également aux muscles l’oxygène dont ils ont besoin. 

Une carence comme un excédent de fer perturbent l’organisme et limitent sa performance. Une carence en fer se traduit par une pâleur, de la fatigue, un manque d’élan, des problèmes de peau et des muqueuses, ou des ongles cassants. La prudence est de mise notamment chez les jeunes et pendant la grossesse.

Symptômes et conséquences d’une carence en fer

De quelle quantité de fer ai-je besoin ?

Notre corps ne peut pas produire lui-même du fer, il nous faut en consommer chaque jour par notre alimentation. Les besoins en fer dépendent du sexe, de l’âge et d’autres facteurs biologiques. Le mode de vie joue également un rôle important. Les sportifs de haut niveau et les végétariens ont un besoin accru en fer.

Quantité de fer recommandée par jour

  • Femmes :15 mg 
  • Hommes : 10 mg
  • Femmes enceintes : 30 mg
  • Femmes allaitantes : 20 mg
  • Enfants : 8-10 mg
  • Adolescents : filles 15 mg, garçons 12 mg

Le corps n’a en réalité besoin « que » de 1 à 4 mg de fer par jour, mais seule une fraction du fer que nous ingérons avec les aliments peut être absorbée par les cellules intestinales et libérée dans le sang. Nous excrétons le reste. Par conséquent, l’apport quotidien recommandé est beaucoup plus élevé. 

Les besoins normaux en fer chez les femmes et jeunes filles à partir de la puberté sont plus élevés que chez les hommes en raison de la menstruation. Pendant la grossesse et l’allaitement, ils sont encore plus élevés, car la mère le transmet à son enfant. Après la ménopause, les besoins en fer chez les femmes tombent à 10 mg par jour, identiques à ceux des hommes. Les besoins en fer sont également accrus en cas de perte de sang, de règles abondantes, après un don de sang ou une opération. Il est alors important de consommer des aliments riches en fer. 100 grammes d’avoine contiennent par exemple 4,6 mg de fer.

Les aliments suivants sont riches en fer

Conseils nutritionnels dans Helsana Coach

L’app Helsana Coach vous aide à atteindre vos objectifs de santé personnels. Dans le programme du coach « Manger sainement, pas à pas », vous apprenez tout ce qu’il vous faut pour une alimentation équilibrée. Vous recherchez des idées de recettes ? Vous en retrouverez dans l’application. 

Mon taux de fer est-il normal ?

Concernant le taux de fer, il faut tenir compte de l’âge, du sexe et de la grossesse. Un test sanguin révèlera si le taux de fer est trop faible ou trop élevé. En cas de suspicion d’une carence, le médecin examine la concentration de fer dans le sang. Plusieurs valeurs sont analysées pour déterminer le métabolisme du fer, comme l’hémoglobine, la ferritine et la transferrine.

Valeurs indicatives pour les adultes

Valeur minimale pour les femmes (non enceintes)

Valeur minimale pour les hommes

Taux d’hémoglobine

12 g/dl

13 g/dl

Ferritine

15 ng/ml

15 ng/ml

Saturation de la transferrine

16 %

16 %

Il s’agit ici de valeurs indicatives. Votre médecin interprétera systématiquement les valeurs établies par le laboratoire de manière globale en relation avec vos troubles. 

  • Le taux d’hémoglobine indique si les globules rouges sont bien alimentés en fer. Il ne baisse que lorsque les réserves de fer sont entièrement vides. 
  • Le taux de ferritine dans le sang en est révélateur : le fer est stocké dans le corps grâce à une protéine appelée la ferritine. Son taux baisse immédiatement lorsque les réserves de fer sont épuisées. 
  • La transferrine distribue le fer dans toutes les cellules du corps via le sang. La saturation de la transferrine traduit la quantité de fer liée à la protéine de transport qu’est la transferrine. Comme la protéine de stockage qu’est la ferritine, elle est mesurée dans le sérum sanguin.
  • Souvent, pour établir un diagnostic fiable, on détermine le taux de protéine CRP, afin d’exclure les inflammations aiguës et les infections. En effet, ces dernières faussent les taux effectifs de ferritine et de transferrine.

On parle de carence en fer lorsque les taux de fer sont bas. Il existe également parfois un excédent en fer, par exemple dans le cas d’une maladie de stockage du fer, où trop de fer s’accumule dans l’organisme. Cela peut entraîner des lésions aux organes, en particulier au foie.

Traiter la carence en fer

Comment tester mon taux de fer ?

Consultez votre médecin si vous souffrez depuis longtemps d’une grande fatigue ou de maux de tête. Peut-être votre taux de fer est-il trop faible. Un bilan sanguin permettra rapidement d’y voir clair. 

Important : ne prenez jamais de préparations à base de fer par mesure de précaution sans diagnostic. En effet, un apport inutile en fer peut nuire à votre santé. 

Autotests de la carence en fer

Des tests rapides sont disponibles dans les drogueries et pharmacies. Il s’agit d’un kit de prélèvement et d’envoi à réaliser à domicile. Ces tests mesurent la concentration de ferritine, la protéine stockant le fer. Vous prélevez vous-même une goutte de sang et envoyez l’échantillon à un laboratoire. L’utilisation ne convient pas à tout le monde, et un test de ce genre est certes moderne, mais ne permet pas d’établir un diagnostic fiable. Il sert plutôt d’indicateur. En cas de suspicion d’une carence en fer, consultez votre médecin.

Mots-clés

Newsletter

Dies ist ein Pflichtfeld
Dies ist ein Pflichtfeld
Dies ist ein Pflichtfeld
Muss eine Email sein

Vielen Dank für Ihre Anmeldung

Sie werden in Kürze über aktuelle Themen informiert. Sie können sich jederzeit von unserem Newsletter wieder abmelden