Pour voir mieux: la myrtille

C’est au moment du solstice que mûrit cette baie bleue qui s’avère un vrai délice culinaire. En médecine, la myrtille est utilisée en ophtalmologie, mais les baies séchées s’utilisent également en cas de diarrhées.

13.02.2017

L’effet de la myrtille (Vaccinium myrtillus L.) sur la vision nocturne est impressionnant, celle-ci étant améliorée en cas de consommation régulière de la baie. Au Moyen Âge déjà, Hildegard von Bingen, abbesse, savante et botaniste émérite, décrivait les bienfaits de la myrtille. Elle recommandait les myrtilles séchées pour combattre la diarrhée et les baies fraîches pour améliorer une vision défaillante. L’action spectaculaire de la myrtille sur l’acuité visuelle a également été exploitée par les pilotes de chasse britanniques qui, durant la Seconde Guerre mondiale, consommaient une importante quantité de confiture de myrtilles pour améliorer leur vision nocturne. Les scientifiques ont étudié ce phénomène et ont pu identifier les principes actifs qui sont aujourd’hui utilisés dans des médicaments pour contrer la baisse de la vue.

Amélioration de l’acuité visuelle

La tension musculaire de l’œil est stabilisée par l’anthocyanidine qui a des effets antioxydants. Cette substance protège les parois des vaisseaux sanguins contre les radicaux libres. L’acuité visuelle en est améliorée au crépuscule. La médecine traditionnelle utilise les extraits de myrtille contre les maladies de la rétine. La préparation standardisée Myrtaven n’est disponible que sur prescription médicale, car les affections de la rétine requièrent un diagnostic médical.

Grâce à ses tanins, la myrtille isole en outre les muqueuses enflammées de l’appareil digestif, réduisant les inflammations et bloquant la diarrhée.

Une longévité avérée

La myrtille est un arbuste nain pouvant atteindre 80 centimètres de hauteur. Ses tiges vertes et serrées poussent à la verticale. La myrtille privilégie les sols arides et la pénombre et croît jusqu’à 2350 mètres d’altitude. Ses feuilles d’une longueur de 2 à 3 centimètres sont ovales, finement dentées et vertes des deux côtés. Les fleurs pendantes, de forme sphérique voire campanulée, poussent séparément. Malgré la lignification des tiges, la myrtille n’est verte qu’en été. Son feuillage vire au rouge sombre à l’automne. Elle peut vivre jusqu’à 30 ans et peut recouvrir des surfaces de plusieurs milliers de mètres carrés.

Utilisation

Infusion anti-diarrhéique

60 g de Myrtillus fructus siccum (myrtilles séchées), 40 g de Matricariae flos (fleurs de camomille séchées). Mélanger 1 cuillère à soupe de ce mélange avec 2,5 dl d’eau froide, porter brièvement à ébullition, laisser infuser 10 minutes, filtrer. Boire ce breuvage tiède et non sucré, et ce, par petites gorgées. Le sucre favorisant la prolifération de la flore intestinale à l’origine des troubles, il est proscrit en cas de diarrhée.

Autres utilisations en cas de diarrhée

Bien mâcher et avaler une quinzaine de myrtilles séchées plusieurs fois par jour. Dose quotidienne: 20-60 g. Consommer plusieurs fois par jour du jus de myrtille mélangé à du fromage blanc.

Jus de myrtille

Écraser 3 kg de myrtilles fraîches, les mélanger avec 2 l d’eau et 40 g d’acide citrique. Laisser reposer 24 heures à couvert, remuer de temps en temps. Filtrer ensuite le jus et ajouter 750 g de sucre par litre, réchauffer brièvement, bien dissoudre et verser aussitôt dans des bouteilles préalablement rincées à l’eau chaude.