Ainsi fonctionne notre digestion

La digestion a une grande influence sur notre bien-être. De la bouche jusqu’au gros intestin : nous ingérons des aliments qui contiennent les nutriments dont notre corps a besoin pour fonctionner.

08.05.2020

Lara Brunner

Un système digestif (gastrointestinal) en bon état de fonctionnement est la base de notre santé. Dans le système digestif, les sucs et les bactéries dégradent les aliments. Les nutriments – tels que les protéines, les lipides et les glucides – sont transmis dans le sang. Ce sont ces nutriments qui fournissent au corps l’énergie dont il a besoin. Il peut ainsi grandir, se régénérer et maintenir sans problème ses fonctions vitales. Chaque aliment que nous ingérons traverse pas à pas chaque organe du système digestif. Via la bouche et l’œsophage, la nourriture aboutit dans l’estomac, puis dans l’intestin grêle et enfin dans le gros intestin. En chemin, le corps recueille tous les nutriments exploitables et fi nit par excréter les restes qui ne le sont pas. Les aliments glissent assez vite dans l’œsophage et l’intestin grêle. Le temps qu’ils passent dans l’estomac dépend de la composition des nutriments. La vidange de l’estomac peut prendre jusqu’à six heures. En revanche, le bol alimentaire reste un à trois jours dans le gros intestin.

1. Dans le cerveau : la faim donne le signal de départ

La sensation de faim naît dans notre cerveau. L’envie physiologique nous met à l’abri de toute sous-alimentation et de carences éventuelles. Lorsque le taux de sucre est bas, le centre de la faim dans le cerveau reçoit un signal et déclenche l’envie de s’alimenter. Lorsque nous mangeons, les nerfs envoient des signaux au centre de la satiété, et le cerveau cesse de réclamer de la nourriture. L’appétit trouve aussi sa source dans le cerveau. Cette fois, il s’agit toutefois d’un état psychique. Il décrit l’envie d’un aliment particulier.

2. Dans la bouche : la digestion commence

Quand nous mastiquons, les dents réduisent mécaniquement les aliments. L’amylase, une enzyme contenue dans la salive, assure la dégradation chimique des glucides. La langue transporte ensuite le bol alimentaire vers le palais. Lors de la déglutition, le voile du palais empêche tout morceau d’aliment de pénétrer dans la cavité nasopharyngienne. Pendant ce temps, l’épiglotte ferme l’entrée de la trachée, pour éviter que nous avalions de travers.

3. Dans l’œsophage : le bol alimentaire est transporté

Sous l’effet du réflexe de déglutition, le bol alimentaire aboutit dans l’œsophage. Celui-ci se compose d’une multitude de muscles circulaires produisant des mouvements rythmiques : les muscles situés au-dessus du bol se contractent, tandis que ceux qui se trouvent en dessous se relâchent. On appelle cela le péristaltisme. Le bol est ainsi transporté vers l’estomac. Cela dure quatre à six secondes.

4. Dans l’estomac : le suc gastrique transforme les aliments

Quand le bol alimentaire arrive à l’entrée de l’estomac, celui-ci ouvre automatiquement le canal. Notre estomac produit environ deux litres de suc gastrique par jour. Ce suc contient de l’acide chlorhydrique et des enzymes pour la digestion des protéines. L’une d’elles, la pepsine, dégrade les protéines, tandis que l’acide chlorhydrique tue les bactéries. Le suc gastrique s’attaque aussi à la muqueuse de l’estomac. Il en résulte une régénération continue de la muqueuse. Dans l’estomac, le bol se mélange au suc gastrique. Les muscles gastriques se contractent alors pour produire un mouvement ondulatoire. Selon sa teneur en graisse, le bol reste dans l’estomac durant une à six heures. L’endroit où l’estomac se connecte à l’intestin (pylore) ne laisse ensuite passer que le volume de bol que ce dernier est capable de traiter.

Des herbes éprouvées contre les maux d’estomac

La mélisse, le pissenlit et d’autres herbes aromatiques aident à soulager les problèmes de ballonnements ou de constipation. Ils détendent et régénèrent l’intestin de manière naturelle.

5. Dans l’intestin grêle : les nutriments arrivent dans le sang

Le duodénum est la première partie de l’intestin grêle. Le bol alimentaire y est mélangé à la sécrétion du pancréas et à la bile produite par le foie. La sécrétion du pancréas contient des enzymes et des sucs basiques. Ces derniers neutralisent l’acide chlorhydrique qui accompagne le bol alimentaire à la sortie de l’estomac. Pour leur part, les enzymes décomposent les aliments en leurs différents composants pour permettre à l’intestin grêle de les absorber. La bile contribue au processus de digestion d’aliments riches en matières grasses. La paroi intérieure de l’intestin grêle se compose d’un fin réseau de vaisseaux, les villosités intestinales. C’est par leur intermédiaire que les nutriments récoltés arrivent dans le sang.

6. Dans le gros intestin : tout ce qui reste

Les bactéries intestinales qui se trouvent dans le gros intestin dégradent les restes alimentaires non digérés venus de l’intestin grêle. Pendant environ douze heures, elles extraient les derniers nutriments exploitables. Elles retirent l’eau contenue dans le bol et ajoutent du mucus afin de le ramollir en vue de l’excrétion. La motricité continue de l’intestin fait avancer les selles. Le système nerveux végétatif déclenche le réflexe de défécation : le sphincter interne se relâche. Nous contrôlons quant à nous le sphincter externe. Quand celui-ci se relâche également, les excréments quittent le corps par l’anus. Les selles ne se composent plus que d’aliments non digérés, de mucus, de cellules muqueuses mortes et de bactéries.

Ce que révèlent la couleur et la forme des selles

Une bonne digestion favorise le bien-être

La digestion est fortement liée à notre bien-être. Souvent, on ne s’en aperçoit que lorsque le système digestif ne fonctionne plus correctement. La constipation ou les ballonnements réduisent la qualité de vie. L’intestin a un impact sur notre psychisme, bien plus qu’on ne pourrait le penser.

Tout sur la connexion entre l’intestin et le cerveau.

Mots-clés

Newsletter

Apprenez-en plus sur les thèmes importants liés à la santé et obtenez toutes les informations sur nos offres attrayantes, tout simplement par e-mail. Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter: