Vue d’ensemble

Robots dans le domaine de la santé : l’avatar Nao

Les robots sont de plus en plus utilisés, dans l’industrie, mais aussi dans le domaine de la santé. A l’école, par exemple, l’avatar Nao prend la place d’enfants absents pour cause de longue maladie.

Les robots sont utilisés depuis longtemps dans le monde de l’industrie. Cependant, dans le domaine de la santé, ils doivent remplir d’autres conditions, comme pouvoir interagir avec des êtres humains et s’adapter à des changements. Pour le moment, dans le secteur de la santé, les robots servent principalement à réduire la charge physique et administrative du personnel soignant. Ils ne remplacent pas le personnel infirmier, mais ils lui font gagner du temps, qui peut ainsi être consacré aux soins des patients.

Dans les hôpitaux germanophones, les robots de service s’occupent, au quotidien, principalement de la lessive, de la nourriture et des médicaments. Les robots de nettoyage et les appareils d’entraînement sont eux aussi répandus. Les Etats-Unis se concentrent à l’heure actuelle surtout sur la fabrication de prothèses. Au Japon et en Corée du Sud, en revanche, davantage de robots « émotionnel » sont utilisés, c’est-à-dire des robots qui savent réagir aux sentiments humains. Ils sont en contact direct avec les patients qui nécessitent des soins. La stratégie de politique de la santé et l’octroi des moyens financiers nécessaires qui en découle expliquent l’utilisation progressiste des robots dans ces pays.

Les robots peuvent accomplir différentes tâches et endosser toutes sortes de rôles : les robots d’entraînement aident les patients à effectuer certains mouvements et soutiennent leur mobilité. Les robots d’assistance complètent les êtres humains, en allégeant leur charge de travail ou en les remplaçant. Les robots de téléprésence accompagnent les êtres humains et interagissent socialement.

Vu le faible nombre d’expériences réalisées jusqu’ici, les avantages et désavantages des robots dans le domaine de la santé n’ont pas encore pu être étudiés de façon approfondie. Cet état de fait induit à son tour un manque d’acceptation et suscite des débats. Toutefois, il existe également des exemples d’utilisation réussie de robots : Avatar Kids de l’entreprise Avatarion Technology AG.

Helsana soutient les avatars

Helsana apporte une contribution importante à l’intégration sociale et s’engage de différentes manières en faveur des développements et innovations dans le secteur de la santé. Le sponsoring d’Avatar Kids constitue un exemple de notre engagement.

Le robot-avatar Nao dans la salle de classe

Les enfants qui doivent rester longtemps à l’hôpital se voient subitement arrachés à leur environnement familier. Ils se retrouvent entourés d’inconnus et leur quotidien change radicalement. L’isolement social peut nuire à la joie de vivre des enfants, ce qui influe ensuite sur le processus de guérison. Le robot de téléprésence Nao veille à ce que les enfants restent en contact avec leur école et leur environnement pendant de longs séjours à l’hôpital. Il est l’intermédiaire entre l’enfant et son environnement familier.

Que peut faire Nao ?

L’avatar est équipé de capteurs, de caméras et de microphones. C’est pourquoi il peut se déplacer de pratiquement toutes les manières. Quand Nao se rend à l’école, l’enfant peut participer aux cours par le biais d’une tablette, depuis l’hôpital ou de chez lui. Grâce à la tablette, il peut voir et entendre ce qui se passe dans la salle de classe. Et, inversement, la classe voit l’enfant absent sur l’écran. Le patient peut transmettre sa voix de deux manières :

  • Par le microphone : l’enfant est alors directement connecté à sa classe.

  • Par le chat : l’avatar lit à haute voix ce qu’écrit l’enfant.

L’enfant commande les mouvements et les actions de l’avatar par téléguidage via une tablette. Nao se manifeste activement en levant la main lorsque l’enfant connaît la réponse à une question. L’enseignant peut aussi commander l’avatar et utiliser différents programmes pendant les cours (mathématiques, langues, sport). L’enseignant photographie les exercices individuels à l’aide de la tablette et les envoie à l’enfant, qui peut directement les résoudre sur sa propre tablette avec un Smart Pen. L’écolier peut poser des questions à l’enseignant à distance et à tout moment, et donc bénéficier d’un soutien individuel.

Découvrez ici comment Nao a aidé Timea quand elle était malade.

Mots-clés

Articles similaires

Premier Avatar offert au Kinderspital de Zurich

C’est avec bonheur que le Prof. Felix Niggli du service d’oncologie de l’hôpital pédiatrique de Zurich a pris possession des deux robots Avatar offerts par Helsana.

Avatar Nao s’engage à l’Energy Star Night

La petite Timea, huit ans, a pu participer à l’Energy Star Night grâce au robot Avatar Nao. Sa danse a été accueillie par les acclamations du public du Hallenstadion, pour qui il a été une star silencieuse le temps d’un soir.

Une assurance optimale

9 Article