Vue d’ensemble

Une retraite sans soucis

Il est important de se consacrer suffisamment tôt à sa prévoyance vieillesse. Nous vous aidons à examiner votre prévoyance financière et votre couverture d’assurance à la retraite.

Réfléchir à sa prévoyance vieillesse soulève beaucoup de questions. Toutefois, se préoccuper aujourd’hui de sa prévoyance professionnelle (LPP, 2e pilier ou caisse de pension) et de son 3e pilier permet d’envisager l’avenir plus sereinement. Nous vous conseillons volontiers sur votre prévoyance et vos prestations d’assurance après votre départ à la retraite. Nous vous indiquons quelles sont les conséquences financières de votre retraite, si votre assurance actuelle permet d’envisager le style de vie que vous souhaitez, comment aborder la question des impôts et de l’assurance sociale et comment garder une vue d’ensemble.

Voici comment préparer votre retraite

Même si la question de votre retraite peut vous sembler compliquée, étrangère ou inextricable, pensez-y avant d’arriver à l’âge AVS. En effet, vos besoins évoluent au fil des ans : à la retraite, vous avez davantage de temps pour vos loisirs et des voyages, mais êtes aussi habitué à un certain niveau de confort. Plus vous attendez pour définir la sécurité sanitaire et financière dont vous avez besoin à la retraite, plus il est difficile d’ajuster votre couverture d’assurance.

Nous vous prodiguons des conseils sur l’assurance obligatoire des soins et les assurances complémentaires, optimisons votre situation financière et vous recommandons des mesures de prévention judicieuses, par exemple des check-up santé, ou veillons à ce que vous disposiez d’une couverture d’assurance correcte à l’étranger également.

Parlons ensemble de votre départ à la retraite : 058 340 90 76

La solution d’assurance dont vous avez besoin à la retraite

A la retraite, vos priorités changent, et les prestations d’assurance dont vous avez besoin aussi. Il se peut que vous attachiez une importance à votre confort et votre intimité à l’hôpital, que vous ayez à un moment donné besoin d’une participation à une aide-ménagère ou que vous déménagiez à l’étranger.

A la retraite, vous n’avez plus d’employeur prenant en charge votre assurance-accidents ou vos indemnités journalières, et vous devez donc vous prémunir vous-même des conséquences d’un accident. Vous pouvez inclure le risque accident à votre assurance de base. Un éventuel séjour à l’hôpital ou la nécessité de soins sont autant de bonnes raisons de réfléchir à votre future couverture d’assurance. Avec une assurance complémentaire d’hospitalisation, vous bénéficiez en plus de l’assurance des soins de longue durée CURA. Vous avez ainsi une bonne couverture d’assurance en cas de soins et votre patrimoine est mieux préservé.

Notre Service Clientèle vous indiquera volontiers comment prendre aujourd’hui déjà les bonnes décisions : 0844 80 81 82.

Optimisez votre prévoyance professionnelle (2e pilier)

La prévoyance professionnelle, en tant que 2e pilier s’ajoutant à l’AVS/AI/PC, doit vous permettre de maintenir votre niveau de vie habituel. L’objectif est d’atteindre, conjointement avec le premier pilier, une rente équivalant à près de 60% de votre dernier salaire. Tous les employés gagnant au moins 21 150 francs par an (état en 2017) cotisent au 2e pilier.

Dès l’âge de 24 ans et jusqu’à votre retraite, vos cotisations à la prévoyance professionnelle servent non seulement à couvrir les risques de décès et d’invalidité, mais constituent une épargne pour votre rente de vieillesse. Ce système est judicieux, car vos priorités changent à la retraite : vous avez alors davantage de temps, moins d’obligations et une autre manière de considérer l’argent et les risques.

Quand et sous quelle forme vous touchez votre rente influencent votre situation fiscale mais aussi vos possibilités financières et donc votre style de vie. Renseignez-vous donc auprès de votre employeur au moins une année avant votre départ à la retraite pour avoir une idée des possibilités qui s’offrent à vous. En outre, vous devez demander à toucher votre rente AVS en vous inscrivant à la caisse de compensation cantonale 6 mois avant votre départ à la retraite.

Nous vous épaulons également pour planifier à temps votre prévoyance professionnelle, par exemple avec une solution d’assurance sur la vie. Nos spécialistes en prévoyance se feront un plaisir de vous renseigner : 058 340 90 76

Complétez votre prévoyance privée (3e pilier)

Le troisième pilier est une particularité suisse – il vous permet une épargne individuelle pour votre prévoyance vieillesse. En effet, les premier et deuxième piliers ne suffisent souvent pas à préserver votre train de vie habituel à la retraite. Que ce soit avec le pilier 3a, en tant que prévoyance individuelle liée pour les personnes exerçant une activité lucrative à titre indépendant ou non, ou avec le pilier 3b, la solution de prévoyance individuelle libre, vous assurez votre liberté financière durant vos vieux jours. Nous vous indiquons volontiers comment procéder : 058 340 90 76
Vérifiez si vous avez droit à une réduction des primes

Les primes peuvent fortement grever un budget, surtout celui des personnes de condition modeste. Les personnes qui ont conclu leur assurance de base auprès d’un assureur-maladie reconnu par la Confédération et dont les revenus et le patrimoine justifient un soutien financier ont droit à une réduction des primes.

A la retraite, vous ne disposez plus des mêmes revenus. Il est donc utile de vous adresser au service concerné de votre canton de domicile pour déterminer si vous avez, vous aussi, droit à un soutien financier. Pour de plus amples informations à ce sujet, cliquez ici.

Mots-clés

Article suivant

Stopper le cyberharcèlement

Le cyberharcèlement a des conséquences graves pour les victimes et harceleurs. Ioannis Martinis, juriste, explique comment aider les victimes.

Victime d’un coup de soleil ?

Aïe ! Après un coup de soleil, votre peau est rouge et vous brûle. Vous pouvez recourir à des moyens naturels pour la soigner.

Articles similaires

Helsana

Garder la joie de vivre jusqu’à ses vieux jours

Vieillir est synonyme de nombreux changements. La qualité de vie ne doit toutefois pas nécessairement en souffrir.

Nécessité de soins – qui paie?

Les coûts des soins des personnes âgées et dépendantes augmentent. Le financement des soins ne doit pas être un tabou au sein de la famille.

Sujets avec cet article

Retraite et vieillesse

10 Article

La bonne alimentation

8 Article