Vue d’ensemble

Le marché suisse des médicaments en chiffres

La Suisse est un îlot de cherté, même dans le domaine de la santé. Selon le rapport sur les médicaments d’Helsana, les médicaments constituent une part importante des coûts. Voici les principaux faits.

Les coûts des médicaments représentent près d’un quart de l’ensemble des frais de l’assurance de base. Ce qui nous manque aujourd’hui, c’est, d’une part, une évaluation plus systématique des médicaments et, d’autre part, un accès plus transparent au processus de fixation des prix des médicaments par les autorités. Les assureurs-maladie et les organisations de consommateurs n’ont pas la possibilité de s’opposer aux décisions des autorités. Ce droit est en effet réservé à l’industrie pharmaceutique.

La fixation des prix par les autorités devrait se limiter aux médicaments pour lesquels, en l’absence de traitements de substitution, la loi du marché ne peut pas s’appliquer. Pour les médicaments dont les brevets ont expiré, un système de montant fixe doit être mis en place. Les fournisseurs qui proposent des médicaments comparables et interchangeables doivent être exposés à la concurrence. De plus, le principe de territorialité doit être assoupli. En l’occurrence, si une personne achète à l’étranger à un prix plus avantageux des médicaments prescrits par son médecin, faisant ainsi preuve de responsabilité individuelle, elle devrait aussi pouvoir se faire rembourser ces médicaments par l’assurance de base.

Sujets avec cet article

Politique de la santé

8 Article