Vue d’ensemble

Protection à l’étranger : témoignages de clients

Ce n’est pas drôle de tomber malade ou d’avoir un accident à l’étranger. Heureusement qu’il y a notre protection à l’étranger ! Deux témoignages montrent pourquoi elle est si précieuse.

Marianne (69), Spreitenbach (AG)

« Qu’est-ce qu’il y a de plus beau que de se rendre dans un pays chaud pour échapper au froid ? En décembre 2017, mon mari et moi sommes partis en Thaïlande. Deux semaines au rythme du soleil, de la mer et des palmiers. A un moment donné, j’ai eu de la fièvre et des frissons. Je pensais à un refroidissement. La diarrhée ne m’a pas non plus alertée. Un pays étranger, des plats différents, ça peut arriver. Malgré les médicaments, mon état s’est aggravé. Quelques jours plus tard, je me suis retrouvée à l’hôpital de Pattaya avec une septicémie. Ce n’est pas comme ça que j’entendais passer mes vacances. Mais il y a encore pire. Les nombreux médicaments ont provoqué une inflammation du gros intestin. Au bout d’un certain temps, un abcès s’est formé qui a dû être opéré quatre fois en tout. Au cours de ces opérations, les médecins ont trouvé une tumeur dans la vésicule biliaire. Les analyses en Suisse ont ensuite montré qu’elle était bénigne. Je ne sais pas comment j’aurais pu survivre sans mon mari. Et sans Helsana, qui a tout organisé. Dans un tel état, on n’a plus les idées claires. Il est d’autant plus rassurant de savoir que quelqu’un se charge des choses importantes. Après quatre semaines mouvementées en Thaïlande, j’ai enfin pu rentrer à la maison. A l’avant de notre avion de ligne, un lit a été mis à ma disposition. »

« Ce n’est pas comme ça que j’entendais passer mes vacances. »

Notre engagement pour vous assurer une aide rapide à l’étranger

Si vous avez besoin de notre assistance hors de Suisse, faites confiance à notre protection complète à l’étranger avec centrale d’appels d’urgence 24h/24 : transport, frais de sauvetage, traitement ambulatoire et stationnaire ou rapatriement en Suisse.  helsana.ch/etranger

Andrea (52), Kollbrunn (ZH)

« Nous étions très heureux de passer un week-end à Stockholm. Au final, on y est resté une semaine et demie. La plupart du temps, on était à l’hôpital, c’est-à-dire que j’étais dans un lit d’hôpital, alors que mon mari était toujours en contact avec Helsana et les médecins sur place. Tout a commencé le premier soir. Après avoir quitté le restaurant, j’ai commencé à avoir mal au ventre. C’est sûrement les moules, me suis-je dit. Trois jours plus tard, j’avais toujours mal, alors mon mari a appelé l’ambulance. A partir de ce moment, je ne me souviens plus de tout. Grâce à la ténacité de mon mari, on a reçu un diagnostic dans les trois jours : infarctus du myocarde. Helsana a tout fait pour que je puisse rentrer au plus vite à la maison. Une infirmière diplômée nous a accompagnés jusqu’à Zurich, en avion, où l’on m’a immédiatement transférée dans un hôpital, puis dans une clinique de réadaptation. Aujourd’hui, je vais à nouveau bien. Je suis reconnaissante d’être en vie. Et je remercie Helsana, qui nous a soutenus et aidés pendant cette période. »

« Je remercie Helsana, qui nous a soutenus et aidés pendant cette période. »

Sujets avec cet article

Voyager à l’étranger

21 Article

Respiration

9 Article