Vue d’ensemble

Malgré la maladie, ne rien rater grâce à l’avatar

Helsana offre deux avatars au centre de réadaptation d’Affoltern a. A. Découvrez comment les robots soutiennent les enfants et les adolescents.

Le centre de réadaptation d’Affoltern am Albis fait partie de l’hôpital pour enfants de Zurich. Le centre soigne des enfants et des adolescents souffrant de maladies congénitales ou à la suite de blessures complexes. Lors de la réadaptation, ils apprennent à maîtriser leur quotidien de la manière la plus indépendante possible. Contrairement à l’utilisation de l’avatar documentée dans le film « Un avatar sur les bancs de l’école », le petit robot Nao assumera des tâches tout à fait différentes dans le centre de réadaptation. « La motivation et la participation active des patients aux thérapies sont des facteurs décisifs d’une réadaptation réussie », explique Andreas Meyer-Heim, directeur médical du centre de réadaptation d’Affoltern. « Les enfants doivent se sentir à l’aise pour réaliser des progrès. Nao nous aidera dans cette tâche. » Andreas Meyer-Heim souhaite utiliser l’avatar Nao comme assistant dans la physiothérapie ou la thérapie sportive, « et le soir, Nao peut motiver et aider les enfants à réaliser des exercices supplémentaires. » Il existe d’ores et déjà des exemples dans la réadaptation des enfants à Melbourne, où des avatars sont utilisés dans la physiothérapie pour motiver les enfants.

Nao assumera peut-être d’autres tâches dans l’école interne à l’établissement ou dans le cadre de la musicothérapie, ou encore dans les stations de soins. « Nao pourra peut-être aussi consoler les enfants qui souffrent d’être éloignés de leur famille en leur racontant une histoire, en chantant une chanson ou en dansant, ou même en souhaitant leur anniversaire aux enfants. »

La science s’intéresse à Nao

Le potentiel de Nao est encore loin d’être épuisé. Dans un premier temps, le centre de réadaptation veut identifier et développer les possibilités d’utilisation avec le personnel impliqué des différentes disciplines de thérapie, des soins, de la neuropsychologie et de l’école. « Nous devrons certainement nous concentrer sur certains projets. S’agissant du projet « Introduction de Nao », une recherche associée est déjà prévue dans le cadre d’un mémoire de maîtrise avec l’EPF de Zurich », explique Andreas Meyer-Heim. « Nous voulons identifier ce que cette nouvelle technologie peut nous offrir à long terme et décrire ces avantages pour d’autres centres et cliniques. »

Mots-clés

Articles similaires

Premier Avatar offert au Kinderspital de Zurich

C’est avec bonheur que le Prof. Felix Niggli du service d’oncologie de l’hôpital pédiatrique de Zurich a pris possession des deux robots Avatar offerts par Helsana.

Avatar Nao s’engage à l’Energy Star Night

La petite Timea, huit ans, a pu participer à l’Energy Star Night grâce au robot Avatar Nao. Sa danse a été accueillie par les acclamations du public du Hallenstadion, pour qui il a été une star silencieuse le temps d’un soir.