Vue d’ensemble

Interprétation des rêves : comment les décrypter ?

Un rêve peut être drôle et illogique, mais il peut aussi offrir des éclairages passionnants. Voici quelques suggestions tirées de la recherche pour tous ceux qui s’intéressent à l’interprétation des rêves.

Nous ne savons pas pourquoi les gens rêvent. Nous savons en revanche avec quelle fréquence ils le font. Nous rêvons toujours quand nous dormons. Nuit après nuit, nous sommes donc confrontés à une foule d’images oniriques au fil de notre vie. Ces images, nous les avons généralement oubliées à notre réveil. Le moment de l’éveil est donc crucial pour l’interprétation des rêves. « Notez votre rêve », conseille Renate Daniel, psychiatre et chercheuse spécialisée dans le rêve à l’Institut C.G.-Jung à Küsnacht, qui illustre aussitôt son propos : « Songez à une plage et imaginez que vous vous promeniez au bord de l’eau. Chaque vague charrie de nouvelles choses: des pierres, des coquillages, du varech, une étoile de mer parfois. Si vous ramassez tout ce qui vient s’échouer sur la plage, vous le conserverez. Si vous passez votre chemin, vous risquez d’être bredouille, car la prochaine vague pourrait tout emporter. Ces choses qui viennent s’échouer, c’est votre rêve et les images qu’il véhicule. La mer, en revanche, c’est votre inconscient. »

Interprétation des rêves : noter son rêve ou en parler

Si vous voulez pouvoir mieux décrypter votre rêve, vous devez poser un stylo et du papier sur votre table de nuit avant de vous endormir. Si cela vous simplifie la tâche, vous pouvez aussi utiliser l’enregistrement vocal de votre smartphone ou, mieux encore, un appareil de dictée car une simple pression sur un bouton suffit. Le plus important, c’est d’agir vite après le réveil. « Le rêve est un message de l’inconscient, un commentaire sur une situation de vie personnelle », précise Renate Daniel, qui s’intéresse aussi aux thérapies liées aux rêves et à leur interprétation. Selon elle, nos propres comportements jouent un rôle central dans nos rêves : quel comportement ai-je dans mon rêve ? Y suis-je passif ou actif ? Suis-je impliqué dans mon rêve ou juste un observateur ? Et quels sont les parallèles avec ma vie réelle ?
L’histoire d’une patiente de Renate Daniel toujours très attachée émotionnellement à son ex-mari malgré une séparation de longue date est illustrative d’un tel parallèle entre le rêve et la réalité. Un jour, elle lui a raconté ce rêve : dans son sommeil, son père, décédé depuis de longues années, lui serait apparu sans crier gare pour la faire arrêter par la police. L’entretien thérapeutique a révélé que dans son enfance, la patiente a toujours vécu dans la crainte d’être rejetée ou punie par son père. La patiente a vu dans ce rêve un parallèle entre son père et son ex-mari. Une révélation qui, au final, l’a aidée à surmonter la douloureuse séparation d’avec son ex-mari. « La relation avec les parents – très étroite ou sans manifestation concrète – perdure dans tout être humain, souligne Renate Daniel, et cette relation a aussi un impact sur le choix du partenaire in fine.»

Coucher son rêve sur le papier et en parler

Si vous vous intéressez à l’interprétation de vos rêves, il n’est pas forcément indispensable de vous lancer tout de go dans une psychothérapie. Un journal des rêves, écrit ou verbal, peut déjà être instructif. Si la consignation des rêves est utile pour leur interprétation, l’échange l’est tout autant. Parler de son rêve et de sa signification éventuelle permet de voir les choses sous de nouveaux angles qui pourraient se révéler essentiels pour l’interprétation. Selon Renate Daniel, l’idéal est de s’entretenir avec une personne de confiance intéressée par les rêves et leur interprétation. « Après tout, ce sont souvent les propres rêves qui sont les plus difficiles à comprendre. »

Des questions utiles pour interpréter les rêves

Quand vous cherchez à interpréter vos rêves, n’oubliez pas une chose: les rêves sont tout à fait personnels. Pourquoi rêvons-nous dans notre sommeil ? A quoi rêvons-nous ? Cela dépend d’une personne à l’autre. Les réponses à nos rêves sont forcément tout aussi personnelles. Les questions tirées de la recherche peuvent vous aider à expliquer votre rêve et les images qu’il véhicule. Renate Daniel, médecin spécialiste FMH en psychiatrie et psychothérapie, a créé un questionnaire pour l’interprétation personnelle des rêves. Plus d’infos à ce propos :

Questions sur mon rêve

Le rêve, une forme de curiosité

La psychologie mise à part, d’autres disciplines scientifiques se penchent sur les rêves et leur interprétation. Nous ne savons toujours pas aujourd’hui pourquoi les gens rêvent. Comme il est impossible d’enregistrer un rêve avec des moyens techniques, les chercheurs doivent se contenter de narrations subjectives et lacunaires. D’autres données ont néanmoins pu être récoltées, notamment grâce aux neurosciences : des mesures de l’activité cérébrale effectuées durant le sommeil ont ainsi révélé que le système limbique est extrêmement actif lorsque nous rêvons. Ce dernier est responsable d’émotions telles que la colère, la peur et la panique, mais aussi du système dit de recherche. Il est activé quand nous ressentons une envie ou un grand intérêt. Cela semble indiquer que les rêves pourraient avoir un rapport avec notre curiosité. Certains neuroscientifiques estiment dès lors aujourd’hui que les cauchemars pourraient servir à simuler des situations dangereuses, voire terrifiantes. Le rêve permettrait d’apprendre les comportements qui nous seront utiles dans le futur au cours de notre vie. Quand on rêve par exemple de la mort d’un proche durant son sommeil, on simule le processus de séparation. Du point de vue de la biologie de l’évolution, les rêves seraient donc une sorte de stratégie de survie.

Mots-clés

Sujets avec cet article

Une assurance optimale

9 Article