Vue d’ensemble

Diabète de type 2: plus répandu qu’on pense

Le diabète de type 2 est le signe que le corps produit trop peu d’insuline, ce qui induit un dérèglement des taux de glycémie, dont le rééquilibrage ne nécessite pas forcément des mesures radicales. Ces mesures ne prennent pas nécessairement la forme de traitements médicamenteux, mais peuvent impliquer de changer sciemment de mode de vie. Une alimentation équilibrée et peu calorique ainsi qu’une activité sportive régulière sont des moyens naturels et efficaces de maîtriser la fluctuation des taux de glycémie.

Diagnose Diabetes Typ 2

Le diagnostic d’un diabète de type 2 n’est pas facile à accepter. Mais peut-être serez-vous rassuré de savoir que vous n’êtes pas seul pour faire face à la maladie. Cette forme de diabète, au cours de laquelle les cellules de l’organisme ne réagissent pas à l’insuline, l’hormone produite par le pancréas, est très fréquente.

En Suisse, environ 320 000 personnes souffrent de diabète de type 2. On estime que ce chiffre est largement sous-estimé car le nombre de cas non recensés est élevé. Certes, le diabète de type 2, trouble chronique du métabolisme, est (encore) incurable, mais, fort heureusement, des thérapies efficaces existent pour le combattre. Une fois que le diabète de type 2 a été diagnostiqué, il s’agit de maintenir le taux de glycémie au plus près des valeurs normales et d’éviter si possible les complications.

Que faire en cas de diabète de type 2?

Dans cette nouvelle situation de vie, vous devez tout particulièrement surveiller les facteurs de risque supplémentaires comme le surpoids, l’hypertension artérielle et plus particulièrement le métabolisme des graisses dans le sang. Un taux de glycémie mal contrôlé accentue en outre les troubles du métabolisme des graisses. Il en résulte une augmentation du risque de sclérose des artères, ce qui peut entraîner une lésion des vaisseaux sanguins, des maladies oculaires, des maladies rénales, un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral.

Diabète de type 2: devez-vous prendre des médicaments?

Un changement des habitudes de vie, avec une alimentation saine et la pratique soutenue d’une activité physique, peut suffire pour stabiliser le taux de glycémie à un niveau normal en cas de diagnostic d’un diabète de type 2. Cependant, la plupart des diabétiques ont besoin d’une assistance médicamenteuse.

Votre médecin de famille pourra vous prescrire des antidiabétiques oraux. Ces comprimés influent de différentes manières sur le taux de glycémie. Cependant, certains de ces médicaments n’ont d’effet que si le pancréas peut encore sécréter une certaine quantité d’insuline. Si le pancréas ne peut plus produire de l’insuline en quantité suffisante et si le taux de glycémie reste trop élevé malgré la prise de médicaments, le médecin prescrit un traitement à base d’insuline.

Mesurer la glycémie

Le passage à un traitement à base d’insuline signifie que vous devez mesurer régulièrement votre taux de glycémie. A cet effet, il existe des appareils à la fois fiables et maniables, utilisant des bandelettes de test. Votre médecin de famille vous indiquera la fréquence à laquelle vous devez mesurer votre taux de glycémie.

Le diagnostic d’un diabète de type 2 est tombé: passez maintenant à une alimentation saine

Une alimentation équilibrée et peu calorique peut déjà avoir des effets très positifs chez les personnes atteintes d’un diabète de type 2. Les légumes, les salades, les fruits et les aliments à base de céréales complètes doivent figurer en bonne place dans votre alimentation. La perte de quelques kilos superflus peut déjà entraîner une diminution du taux de glycémie. Adaptez le rythme des repas à vos besoins et aux évolutions de votre taux de glycémie. Répartissez vos besoins en glucides sur plusieurs repas. Bien entendu, vous pouvez vous permettre de temps à autre un verre de vin si votre taux de glycémie le permet. Le tabagisme a un effet négatif sur le diabète.

Mettez du mouvement dans votre vie

La pratique régulière d’une activité physique revêt une grande importance pour les personnes atteintes d’un diabète de type 2. En effet, l’exercice physique permet de réduire le poids et de diminuer la tension artérielle. Ainsi, l’exercice physique représente un élément important dans votre thérapie contre le diabète. Une activité régulière permet en outre de réduire le tissu adipeux et de développer la musculature. Les muscles, quant à eux, peuvent absorber le glucose et ce, même sans insuline.

Optez pour un sport qui vous correspond et qui vous plait. Course à pied, natation ou vélo: peu importe. L’important est que vous pratiquiez régulièrement une activité physique. Idéalement, vous pouvez combiner un sport d’endurance avec des exercices de musculation. Vous aurez peut-être plus de facilité à pratiquer une activité physique si vous vous joignez à un groupe. Intégrez également l’exercice physique dans votre vie de tous les jours. Par exemple, prenez l’escalier plutôt que l’ascenseur, laissez votre voiture plus souvent au garage ou descendez plus tôt du tram ou du bus et effectuez le reste du trajet à pied.

Aborder le thème du diabète avec la famille et les amis

Faites part à votre famille et à vos amis de votre sentiment suite au diagnostic de diabète de type 2 et expliquez-leur pourquoi vous changez vos habitudes de vie. Le soutien de vos proches vous permettra de mieux vivre cette nouvelle situation de vie.

Mots-clés

Article suivant

Retraite: gérer la transition

Le retrait de la vie active correspond à une nouvelle étape de la vie qui soulève de nombreuses questions. Il s’agit de réorganiser sa vie.

Diabète de type 1: un diagnostic lourd

Un diabète de type 1 a de nombreuses conséquences sur le mode de vie. Des thérapies régulières à base d’insuline sont inévitables.

Articles similaires

Signes de maladie à l’étranger

Changer de style de vie peut avoir des conséquences sur la santé. Dans les cas graves, la centrale d’appels d’urgence d’Helsana est à vos côtés.

Aide médicale rapide à l’étranger

En cas de maladie subite ou d’accident à l’étranger, mieux vaut conserver son sang-froid et prendre les mesures qui s’imposent.

Sujets avec cet article

Voyager à l’étranger

17 Article