Vue d’ensemble

«C’est fou comme mon cerveau s’active quand je cours.»

Alexandra Hunziker, 38 ans, va courir deux fois par semaine.

J’ai découvert les vertus de ce sport il y a 12 ans à San Francisco. Je rencontrais sans arrêt des adeptes du jogging, qui m’ont donné envie d’essayer. Depuis lors, je vais courir deux fois par semaine, le matin, entre 7h et 7h30, pendant que mon mari s’occupe des enfants à la maison.

Je fais du jogging dès que je ressens le besoin de me dépenser ou de prendre du temps pour moi. C’est pourquoi je cours volontiers en solitaire. Parfois, je pars avec ma fille cadette dans la poussette, d’autres fois, sa grande soeur âgée de six ans me suit à vélo. C’est fou comme mon cerveau s’active quand je cours. Il m’arrive souvent d’élaborer des concepts pour mon activité professionnelle en traversant le Rieterpark ou en longeant les rives du lac de Zurich. Je cours par tous les temps, et particulièrement en hiver. Je dois tenir ça de ma grand-mère, qui était d’origine russe. Mes chaussures de sport m’accompagnent même en voyage. Je demande aux autochtones de me recommander de jolis parcs et sentiers. Je découvre ainsi la plupart des villes sous un autre angle.

En courant deux fois par semaine, je me sens très équilibrée et en bonne forme. Je n’ai pratiquement plus été malade depuis 12 ans. Je ne cours pas très vite, mais j’ai beaucoup d’endurance. Je caresse le rêve de participer un jour à une course en montagne. En attendant, je vais m’inscrire avec ma fille aînée à la course mèreenfant du Zürcher Silvesterlauf. Ma fille se rend compte que ce sport m’apporte une grande satisfaction et elle a envie de s’y mettre.

Source: Senso 2012

Mots-clés

Article suivant

Trouvez votre propre équilibre contre le stress

Vous vous sentez stressé? Il est temps d’agir! Nos idées et conseils pour vous détendre et prendre soin de vous.

Forum Santé d’Helsana 2017

Conférences passionnantes, conseils pratiques et exposants intéressants sur l'équilibre, samedi 1er juillet 2017, Kursaal Berne.

Articles similaires

Helsana

Chute à La Pineda

Les vacances... quel bonheur! Ou quelle horreur lorsqu’un accident ou une maladie à l’étranger viennent subitement contrecarrer tous les projets. Pour éviter d’avoir à débourser des milliers de francs pour les frais médicaux, d’hospitalisation et de rapatriement, les voyageurs devraient veiller à disposer d’une assurance adéquate pour couvrir de telles éventualités. Beatrice Ammann, Werner Seiler et Maya Muraro racontent ce qui leur est arrivé et comment ils ont été secourus.

Helsana

En danger de mort à Ko Samui

Les vacances... quel bonheur! Ou quelle horreur lorsqu’un accident ou une maladie à l’étranger viennent subitement contrecarrer tous les projets. Pour éviter d’avoir à débourser des milliers de francs pour les frais médicaux, d’hospitalisation et de rapatriement, les voyageurs devraient veiller à disposer d’une assurance adéquate pour couvrir de telles éventualités. Beatrice Ammann, Werner Seiler et Maya Muraro racontent ce qui leur est arrivé et comment ils ont été secourus.

Sujets avec cet article

Rester en bonne santé

11 Article

Notre sponsoring

13 Article