Rester en bonne santé

«Le yoga m’a permis de m’apaiser.»

Yoga

Chaque après-midi, Carlos Correia, instructeur de yoga, adopte des postures spéciales pendant plusieurs heures.

J’ai longtemps pensé que le yoga était réservé aux adeptes de l’ésotérisme. J’ai découvert le yoga par hasard, en assistant à un cours lors d’un voyage en Thaïlande.

Depuis, je pratique cette activité trois fois par jour pour moi-même, puis j’enseigne le soir dans mon école de yoga (Yoga City). Je pratique une méthode précise du Hatha Yoga appelée yoga Iyengar. Cette méthode permet de passer un certain temps dans une posture (asana) et n’est pas liée à un enchaînement déterminé de positions. Mon programme d’exercice est toujours thématique. Par exemple, je peux faire uniquement des mouvements vers l’avant, afin de ne pas surcharger le corps. Le yoga Iyengar implique une tenue du corps appropriée. C’est pourquoi nous utilisons des moyens auxiliaires tels que des cales pour adopter certaines postures plus facilement.

J’ai été danseur professionnel pendant20 ans et j’ai donné des cours de fitness en parallèle. Ces deux activités sont tournées vers l’extérieur. Le yoga m’a permis de m’apaiser et de me recentrer sur moimême.

J’ai arrêté de fumer et je ressens moins de besoins matériels. Le yoga me donne beaucoup d’énergie et renforce mon système immunitaire. Cet hiver, je n’ai pas été enrhumé une seule fois.

Récemment, le yoga a été critiqué pour son caractère potentiellement nocif. Certains pensent qu’il s’agit d’un sport de haut niveau et qu’il faut se faire mal pour progresser, ce qui est faux. Comme pour toute activité physique, la modération est de rigueur. Il s’agit de rester attentif à chaque instant et de ne pas se laisser emporter par des ambitions démesurées.

Fonte: Senso 2012