Prévention

Gestion du temps en famille

Notre quotidien est caractérisé par un stress croissant. Cependant, les personnes qui croient pouvoir maîtriser le stress familial grâce à une gestion étudiée du temps s'exposent souvent à un stress supplémentaire, car le stress familial est par nature complexe à gérer.

Les principes de gestion du temps ayant fait leurs preuves dans le monde du travail peuvent néanmoins être appliqués à la vie de famille. La question suivante est importante à cet égard: qu'est-ce qui est important ou ne l'est pas aux yeux de notre famille?

Qu'est-ce qui est important à nos yeux?

La distinction entre ce qui est important et ce qui est urgent est un principe bien connu en matière de gestion du temps. Dans le quotidien familial, la maladie des enfants ou les conflits avec le partenaire, par exemple, sont considérés comme importants et urgents. Le travail relationnel, les discussions de couple, un repos suffisant sont importants, mais pas urgents. Les interruptions, les appels téléphoniques, un match de foot à la télévision ne sont pas (toujours) importants, mais urgents. La lecture d'un magazine ou la navigation sur Internet ne sont, par exemple, ni importantes, ni urgentes.

Combien de choses faisons-nous parce que cela se fait ou que cela doit être fait ainsi? Accordons-nous de l'importance à l'entretien de notre pelouse? Est-il essentiel de faire briller l'appartement lorsque la belle-mère vient en visite? Accomplissons-nous des tâches parce que nous sommes incapables de dire non? Une bonne réponse standard lorsqu'on sollicite notre collaboration consiste à dire: «Je vais en discuter avec mon mari/ma femme.» On peut alors décider ensemble s'il est important pour la famille de dire oui ou non.

Halte au perfectionnisme!

Il est impossible à la longue d'être parfait dans son cadre professionnel, familial, dans son rôle de père ou de mère sans connaître un phénomène d'usure. Si l'on veut réussir à maîtriser le manque de temps croissant et à gérer le quotidien familial de manière plus détendue, il est nécessaire de revoir ses propres exigences à la baisse. Le travail familial n'a jamais de fin. Lorsqu'on a accompli tout ce qui était possible au vu des circonstances, il faut se consacrer à autre chose. C'est le seul moyen pour trouver du temps pour ce qui est important, mais pas urgent, par exemple une promenade commune en fin de journée.

Apprendre à déléguer

Dans les familles modernes, il va souvent de soi de se charger soi-même du ménage et de l'éducation des enfants. Certaines personnes rechignent à confier leur travail à d'autres. Il en allait tout autrement dans la première moitié du siècle dernier. Il était usuel d'employer du personnel de maison et des gouvernantes pour les enfants. Il est donc utile de se demander quelles tâches pourraient être déléguées, par exemple aux enfants prenant en charge une fonction précise au sein de la famille ou recourir aux services d'une maman de jour, d’une aide ménagère, d’une femme de ménage ou d’un jardinier. Dans certains cantons, des services sont proposés aux familles afin de les décharger. Par ailleurs, certaines entreprises soutiennent leurs collaborateurs en leur proposant des prestations familiales. Renseignez-vous auprès de votre employeur, de votre commune ou de votre canton.

Helsana soutient les parents qui travaillent et élèvent seuls leurs enfants par le biais de KidsCare. En cas de maladie ou d'accident de l'enfant, vous pouvez en tout temps composer le numéro d'urgence et une personne qualifiée et expérimentée se présentera à votre domicile rapidement. Elle soignera l'enfant, lui administrera au besoin les médicaments prescrits et préparera son repas.