Prévention

Comprendre le stress

Un tiers de la population active suisse rapporte avoir éprouvé du stress fréquemment, voire très fréquemment en 2010. Dix ans plus tôt, en 2000, les actifs n'étaient que 27% dans ce cas. Le stress augmentant, il est donc essentiel de le comprendre et d'apprendre à le maîtriser.

À cet égard, il peut être intéressant de savoir ce qu'est précisément le stress, comment il apparaît et s'il est possible de l'éviter. Le stress survient à chaque fois que nous ne sommes pas en mesure de surmonter les exigences posées à notre égard ou que nous croyons ne pas pouvoir les surmonter.

La réaction du corps au stress est naturelle

Le stress provoque des réactions physiques qui nous incitent à lutter ou à prendre la fuite: le corps produit alors un maximum d'énergie et d'oxygène servant à la fuite ou au combat. À une époque où les humains étaient encore des chasseurs-cueilleurs, cette réaction était indispensable à leur survie. Comme nous n'avons plus besoin aujourd'hui ni de nous échapper, ni de combattre des adversaires, l'énergie ainsi produite n'est généralement pas utilisée. Des problèmes de santé peuvent en résulter à long terme.

L'appréciation des exigences est individuelle

Certes, la réaction physique au stress est naturelle et similaire pour tous. La différence réside toutefois dans l'appréciation individuelle d'une exigence. Ainsi, chez certains individus, l'exigence provoque une réaction au stress, chez d'autres non. Les exigences peuvent être extérieures, à l'instar des activités professionnelles ou la prise en charge des enfants, mais il peut aussi s'agir de souhaits et besoins personnels.

Le stress est absent chez une personne qui est certaine de pouvoir faire face à l'exigence. En revanche, l'absence des moyens nécessaires (connaissances, formation, santé, famille, amis, collègues, argent) pour faire face à cette exigence engendre une réaction physique au stress. Celle-ci peut également survenir lorsque l'individu a une perception déformée des exigences en raison d'un manque de confiance en soi ou d'un sentiment d'insécurité excessif.

À long terme, les réactions physiques au stress rendent malade

Les réactions chroniques au stress entraînent des problèmes physiques:

  • Cerveau: perte de mémoire, perception restreinte, capacité d'apprentissage et de réflexion limitée.
  • Pression artérielle: les réactions permanentes au stress peuvent entraîner une augmentation durable de la pression artérielle et une accélération du rythme cardiaque. Le risque de contracter des maladies cardiovasculaires augmente.
  • Musculature: le dos et la nuque sont souvent contractés en raison d'une tension musculaire permanente.
  • Métabolisme: l'énergie produite par le stress n'est généralement pas utilisée et provoque une augmentation de la glycémie et du taux de cholestérol et, par conséquent, du diabète et des maladies cardiovasculaires.
  • Système immunitaire: des réactions durables au stress se traduisent par une baisse de l'immunité et accroissent le risque d'infection.
  • Tractus gastro-intestinal: la diminution durable de l'activité intestinale provoque des troubles digestifs.
  • Comportement: les personnes stressées ont davantage tendance à adopter des comportements à risque. Les personnes stressées fument plus, consomment plus souvent de l'alcool et prennent davantage de tranquillisants.

Gestion des exigences

Une gestion efficace du stress est déterminante pour rester en bonne santé et prévenir les maladies. Il est utile de connaître ses propres objectifs et souhaits et de prendre conscience de la force et de l'énergie que l'on peut et que l'on veut investir dans ces projets. Si l'on se rend compte que l'on n'a pas l'énergie requise pour atteindre l'objectif visé, il peut s'avérer utile de le reporter à plus tard.

Des stratégies éprouvées pour combattre le stress sont toutefois indispensables, car celui-ci ne peut jamais être totalement évité. Il est parfaitement possible d'acquérir de telles méthodes. Consultez une offre de cours.