Maladies

Dépression

La dépression chez la personne âgée

La dépression est largement répandue parmi les personnes âgées et assume différentes formes. Elle se traduit souvent par des symptômes somatiques, ce qui rend difficiles le diagnostic et le traitement.

Selon l'OMS, la dépression figure parmi les maladies psychiques les plus fréquentes touchant les personnes de plus de 65 ans. Cette catégorie de personnes n’est certes pas davantage concernée que la population plus jeune, mais il est plus difficile de diagnostiquer de tels cas parmi les représentants d'une tranche d'âge par ailleurs en constante augmentation.

Un mal souvent méconnu

La dépression est souvent masquée par des troubles physiques ou des états d’anxiété. Les personnes concernées mentionnent souvent des symptômes non spécifiques, tels que perte d’appétit ou troubles inexpliqués de la digestion. Elles omettent de préciser que leur humeur est morose. Elles ne sont bien souvent pas pleinement conscientes que les symptômes dont elles souffrent dissimulent une dépression et, partant, qu'elles sont atteintes d’une maladie qui nécessite une prise en charge thérapeutique.

Nombreuses sont les personnes qui souffrent de dépression à estimer qu’une humeur maussade est chose normale lorsque l’on vieillit. Cette maladie n’est donc bien souvent ni diagnostiquée ni traitée. Le taux de suicide dû à une dépression ne cessant de croître en même temps que l’âge, il est essentiel de combattre la dépression dès l’apparition des premiers symptômes.

La dépression n'est pas une honte

La dépression chez la personne âgée peut être parfaitement traitée. L’objectif est d’atténuer les symptômes, d’exclure tout risque de suicide, d’améliorer les capacités fonctionnelles des personnes concernées et de les aider à développer des stratégies leur permettant d’affronter leurs déficiences et leurs limites.

Informations importantes pour les personnes concernées:

  • Si vous pensez souffrir de dépression, adressez-vous à votre médecin de famille, à un psychologue ou à un psychiatre. Parlez ouvertement de ce qui vous préoccupe.
  • Ne portez pas seul le fardeau de vos problèmes, mais parlez-en à vos proches ou inscrivez-vous à des groupes d'entraide.
  • La dépression n'est en aucun cas un constat d’échec, c’est une maladie.
  • Soyez indulgent avec vous-même et ne vous fixez pas d'objectifs trop ambitieux.
  • N'oubliez pas que les antidépresseurs ne commencent à produire leur effet qu'après deux à trois semaines.
  • Déterminez avec votre thérapeute comment vous pouvez contribuer activement à votre guérison.

Remarque importante pour les proches:

  • La dépression n’est pas que l’expression d’une défaillance, mais bien une maladie qu’il s'agit de traiter.
  • Soyez patients et compréhensifs avec les personnes qui traversent cette période difficile.
  • Veillez à ce que la maladie d'un proche ne se répercute pas négativement sur votre propre santé physique et mentale.