Herboristerie

Noix - une source d’énergie pour le cerveau

Le noyer est un symbole de clarté et de volonté. Ses fruits apportent une énergie nouvelle au cerveau et au système cardiovasculaire et ses feuilles nettoient la peau. Quant à ses fleurs, elles seraient un gage de renouveau.

Walnuss gross

En Suisse, la noix a toujours été considérée comme un précieux aliment énergétique durant les périodes difficiles. Aujourd’hui, elle passe pour être une source d’énergie pour le cerveau. La science moderne s’est emparée du sujet et a lancé des études sur les vertus thérapeutiques de la noix dans le traitement de la démence et de la maladie d’Alzheimer. Leurs conclusions manquent toutefois de pertinence, les expériences ayant été effectuées sur des animaux de laboratoire. Elles nous donnent néanmoins à penser que les noix en font plus pour notre système de pensée que nous l’aurions imaginé en la grignotant à la St-Nicolas dans notre enfance.

Un condensé d’énergie

L’hiver, l’énergie du soleil nous fait défaut. Mûrie au soleil, la noix fournit cette énergie sous une forme condensée. Tout aussi condensée que le savoir des herboristes, qui pensent que la noix nourrit notre conscience. Selon eux, le noyer nous offre une conscience qui nous permet de distinguer l’essentiel derrière les façades.

Parmi les fruits à coque, la noix affiche la plus haute teneur en acide alpha-linolénique, un acide gras oméga 3 dont l’action prophylactique a pour effet d’assouplir les vaisseaux cardiovasculaires. Ses principaux ingrédients par ailleurs sont l’acide aminé arginine, les vitamines E, B1, B2 et B3 ainsi que, au rayon des minéraux, le zinc, le magnésium et le potassium. Tous contribuent à nourrir notre cerveau, afin que nous puissions penser et agir avec toute la clarté voulue.

Les feuilles aromatiques du noyer contiennent des tanins tenseurs qui protègent la surface de la peau et des muqueuses. Elles combattent les inflammations, apaisent les démangeaisons, guérissent les plaies, éliminent les germes, renforcent les veines et favorisent la circulation lymphatique. Elles ont également des vertus anti-transpirantes. Elles ont une action interne et externe bienfaisante, notamment dans les eczémas, l’acné, les troubles veineux et les hémorroïdes. En usage externe, les feuilles sont utilisées sous forme d’enveloppements, de bains partiels ou de crèmes, en usage interne, sous forme de thé ou de teintures. La fleur de Bach Noyer aiderait à trouver l’énergie nécessaire pour prendre un nouveau départ dans la vie. Elle lève des blocages au niveau de l’humeur et permet ainsi de commencer avec succès une nouvelle tranche de vie.

Le cerveau en miniature

L’épopée du noyer débute à l’aube des temps: parti de Perse il y a 65 millions d’années, il arriva en Grèce, puis dans l’Empire romain en passant par l’Asie centrale. Son origine est entourée de nombreuses légendes. Dont celle-ci, extraite de la mythologie grecque: «Carya, l’une des trois filles du roi Dion, avait un don de voyance. À sa mort, le dieu Dionysos la transforma en noyer, souvent appelé ‹Carya› de ce fait.» Le mot produira aussi d’autres variantes, comme «caryer» ou «carier», désignant d’autres espèces. Les Romains en tirèrent le mot latin «cerebellum», qui désigne le cervelet. Il est vrai que la forme de la noix n’est pas sans rappeler un cerveau en miniature. Il n’y a dès lors rien d’étonnant à ce que la noix soit considérée comme un aliment influençant positivement la concentration et le psychisme.

Noix (Juglans)

Famille
Juglandacées (Juglandacae)

Aspect
Le noyer peut atteindre jusqu’à 30 m de hauteur et l’âge vénérable de 150 ans. Il lui faut environ 24 ans pour commencer à produire des fruits. L’écorce gris-brun est lisse les premières années avant de se rider verticalement au fil du temps. À leur apparition, les feuilles sont entre le brun-jaune et le rouge et ne virent au vert foncé que sous l’effet de la lumière du soleil. Elles sont lancéolées et diffusent une odeur de terre caractéristique. La pollinisation du noyer se fait par le vent.

Emplacement
A besoin d’un endroit semi-ombragé les premières années et ensoleillé par la suite.

Classification botanique
Le noyer est un feuillu monoïque présentant, sur un même arbre mais séparément, des fleurs mâles et femelles.

Récolte
Feuilles: avant l’apparition des fruits, entre mai et juillet. Noix: d’août à octobre.

Utilisation
Noix: phytothérapie des maladies cardiovasculaires et de la démence: 5 noix contiennent la dose journalière nécessaire d’acides gras oméga 3.
Feuilles: phytothérapie: acné, eczémas suintants, troubles veineux, hémorroïdes. Prise entre les repas. Teinture: 25 gouttes 3 fois par jour. Thé: faire bouillir 2 à 3 g de feuilles de noyer séchées dans 100 ml d’eau froide, laisser infuser 10 minutes et filtrer. Boire le thé par gorgées, non sucré ou avec un peu miel.
Fleur de Bach: décode l’humeur pour permettre de repartir du bon pied, 4 gouttes 4 fois par jour.
Gemmothérapie: principal produit de nettoyage de la peau – 3 gouttes 3 fois par jour.