Herboristerie

Chili – feu de vie

Le chili, bien dosé, atténue les douleurs, détend la nuque et le dos et facilite la digestion. Cette plante pimentée équilibre le taux de glycémie, freine l’envie de sucreries et donne de l’énergie vitale.

Chili: Feuer fürs Leben

Le chili était déjà cultivé et récolté il y a 7000 ans en Amérique centrale. L’objectif était d’améliorer le rendement et d’obtenir un chili plus fort. La sorte utilisée en pharmacie «frutescens» a une force de 30 000 à 50 000 SHU (Scoville Heat Units). Seuls les piments habanero sont plus forts, avec un score de 100 000 à 350 000 SHU. Lorsque le seuil de la douleur est franchi, on passe un bon moment. En effet, le cerveau identifie une dose trop élevée en capsaïcine, le composant actif qui fait la force du chili, comme une douleur forte et il la combat en libérant des endorphines. L’endorphine est considérée comme le neurotransmetteur du bonheur. Les experts désignent parfois cet état par «ivresse pimentée». Prudence toutefois: il faut goûter lentement pour éviter les brûlures buccales, et les débutants l’apprennent bien vite à leurs dépens.

Du lait et non de l’eau

Le chili moulu donne le poivre de Cayenne. Celui-ci contient comme principal groupe de substances actives l’alcaloïde capsaïcinoïde, dont le principal représentant est la capsaïcine. On la trouve avant tout dans la chair du piment et non dans les graines, comme on le croit souvent à tort. Les capsaïcinoïdes ne se désagrègent pas à la cuisson ou par congélation. Ils sont solubles dans l’alcool et la graisse, et non dans l’eau. Il est donc inutile d’avaler de l’eau lorsque l’on a la bouche en feu. Il vaut mieux boire du lait ou des yaourts liquides, qui contiennent des émulsifiants. Pour atténuer une brûlure cutanée suite à un contact avec le chili, il convient de frotter la zone avec de l’alcool ou du savon.

Le poivre de Cayenne contre les douleurs

A doses thérapeutiques, le poivre de Cayenne stimule localement les récepteurs de la douleur et de la chaleur. On ressent alors de la chaleur, voire une sensation de brûlure. La transmission corporelle de la douleur est ainsi interrompue. Dosés correctement, des cataplasmes ou onguents contenant des piments peuvent avoir un effet anesthésique et stimulant la circulation sanguine. Une dose trop élevée peut cependant entraîner un prurit, des rougeurs cutanées, voire la formation de cloques. En usage externe, le poivre de Cayenne détend la musculature, contre les troubles de l’irrigation sanguine dans les membres et soulage les douleurs rhumatismales. Ingéré sous forme de teinture, il stimule la circulation sanguine et améliore le métabolisme des sucres et des graisses. Sur un plan psychique, il augmente l’énergie vitale.

Le terme de chili vient de la langue nahuatl, qui était parlée par une partie des Aztèques au Mexique. Le nom européen du genre «Capsicum» vient du grec «kapsa», qui se référerait au latin «capsicus» (en forme de boule). Chili est aujourd’hui un terme générique pour tous les piments. Parmi les trente sortes de piments connus, seules deux sont utilisées en pharmacie: «frutescens» (broussailleux) et «annum» (annuelle). La plupart des chilis que l’on trouve dans les supermarchés en Europe sont de la sorte Capsicum annum. Les préparations pharmaceutiques à base de poivre de Cayenne font quant à elles plutôt usage du Capsicum frutescens.

Caractéristiques

Famille

Solanacées

Aspect

Les plantes peuvent atteindre entre 20 et 120 cm selon l’espèce. Elles fleurissent entre juin et septembre. ­Contrairement aux piments à chair épaisse, les petites fleurs blanches se développent d’abord en petites baies qui forment ensuite les piments en forme de quille pointue. Ceux-ci ont une couleur allant du jaune au rouge, en passant par l’orange et le brun. Les variétés cultivées aujourd’hui couvrent tout ce spectre de couleurs.

Emplacement

A l’origine, au Mexique, puis dans toute l’Amérique centrale; de nos jours, sous serre.

Classification botanique

Plantes, buissons ou arbrisseaux annuels ou vivaces.

Récolte

Parvenus à maturité, les fruits sont cueillis à la main et séchés à l’ombre, en plein air, au four ou dans un appareil spécial à 35 °C maximum afin d’éviter des pertes de capscaïcine dues au séchage.

Utilisation

Comme épices, fruits séchés, en morceaux ou en poudre.
Comme médicament: baume, cataplasme ou teinture (Capsicum annum)